Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Colombe ✎ « - C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante. »
avatar
Invité
Invité
Posté le 17/03/16, 03:02 am


Colombe Ambre Rosenberg
feat Hannah Snowdon

« Le personnage »
Sexe: Une paire de seins, un vagin et une guerre entre ovaires chaque mois ? Ouais, tu es bien une femme.
Âge et lieu de naissance: Déjà vingt-quatre années que tu es sur cette terre, née à Paris, célèbre capitale de l'amour et de la mode. Se trouvant dans la région Ile-de-France en France.
Nationalité: Française de naissance et américaine grâce à l'obtention de celle-ci lors de ton mariage.
Statut social: Aaaaah l'amour. Aussi beau soit-il dans certains moments, il est aussi rare que précieux. Il y a maintenant plus de trois ans tu réalisés tes vœux de mariages devant une assemblée, la main dans celle de celui qui deviendrait ton époux. Quelques longues minutes plus tard, officiellement tu es devenue sa femme. Hors, ton mariage n'est pas bercé par l'amour mais, plutôt par un arrangement entre les deux parties.
Métier/Occupation: Qui aurait cru que tu arriverais un jour à devenir écrivaine ? Et pourtant, c'est le cas depuis plus de deux ans, la passion l'as emporté sur les doutes et les commères. Te spécialisant dans l'érotisme, sans pour autant écrire uniquement des pornos, tu y mélanges l'aventure et les choses du quotidienne. Tu aimes prétendre que tu mets sur papier les désirs profonds des autres. En dehors de ton métier, tu tiens également un blog consacré uniquement au surnaturel, une autre passion bien plus sombre que la première et dont tu n'as pas les mêmes éloges.
But: Tu sens cette haine couler dans tes veines tel un poison ? Ce sentiment de vengeance qui te fais peu à peu perdre la tête ? Je sais que tu en as conscience poupée de chiffon. Tu veux venger ton père, dire au monde entier qu'il n'était pas fou et que le surnaturel est bien là devant leurs yeux d'ignorant buté et pitoyable.
Cause de la transformation : ( vampires, hybrides et loups uniquement ) remplir ici
Groupe: Humain, tu fais partie de ceux qui sont considérés de normaux, de ceux qui respirent et vivent sans particularités. Et pourtant, et si au fonds ce n'était pas ton peuple les monstres à abattre ?
« Vous »
Un pseudo: La belle, la fantastique, la maje... *Sort* Madhope mais, théière pour les intimes.
Âge: 20 ans et toutes mes dents maman !
Une musique, un film, une série: Ninch in nails - Closer, Harry Potter parce que la magie ne meurs jamais et Faking it genre la meilleure série de ma vie.
Un passe-temps: Faire caca..Pardon. Je passe ma vie à manger des sushis et à geeker.
Depuis combien de temps faites vous du rp ?: Depuis 6 ans je crois.
Où avez-vous trouvé le forum ?: Grâce à Charlie la plus belle. ♥
Que pensez vous du forum ?: Il est tout beau, tout propre, tout prometteur.

« Description Physique & Morale »

« - Tu répugnes et fascines, comme un papillon attiré par les couleurs vives. »


Il passe une nouvelle fois sa main dans tes cheveux noirs à présent décoiffés à cause de ses caresses, je sais qu’il les aime, il n’arrête pas de te le répéter qu’ils sont incroyablement doux depuis votre rencontre. De tes yeux corbeaux, tu détailles chaque parcelle de son corps dénudé sous le tien, ils le pénètrent, fouille dans l’étroitesse de son âme sans difficulté, ton regard est perçant. Aussi perçant qu’une pointe de couteau, pourtant à certains moments celui-ci a tendance à être beaucoup plus perturbé, nerveux, indécis. Sombre idiote que tu es. Le visage anguleux percé au nez, les oreilles un peu pointues, la peau blanche qui semble presque sans couleur et le sourire qui a beaucoup tendance à être crispé. Il a raison amour, tu ressemblerais presque à un lutin mais, s’il ose le redire et tu te tires sans détour. Un sourire malicieux prend alors place sur tes lèvres légèrement pulpeuses et délicatement rosées alors que les siennes effleurent ta peau aussi blanche et pure qu’était ton âme avant de le rencontrer. Tes mains dont les ongles sont constamment colorés explorent la peau de son dos pendant que ses lèvres s’aventurent sans ménagement sur ton buste décoré de quelques tatouages, tu n’es pas une fille possédante des formes appréciables, une petite poitrine ne dépassant pas le bonnet B, des hanches filles, tu es de celles dont elles peuvent manger tous ce qu’elles veulent sans prendre un pet de graisse. Quelle chance. Cette fois-ci ses mains passent sur tes cuisses, ce sale endroit que tu détestes, elles sont fines mais les aléas de la vie on fait qu’elles sont marquées par les vergetures. Mon doux ange, quand est-ce que tu n’auras plus honte de ton corps ? Il attire ton visage une nouvelle fois pour te voler un baiser une nouvelle fois, comme s’il voulait s’assurer que tu es bien réelle. Mais il se trompe amour, au fond tu n’es pas vraiment réelle, une âme qui vagabonde dans un monde qui ne semble pas la comprendre, mais ça il n’a pas besoin de le savoir. Sa peau, ses lèvres, son odeur t’envahie comme une montée d’adrénaline. Tu te sens ivre, ivre de lui. Tu passes une partie de la nuit avec lui, vos corps entremêlés et des soupirs de bien-être poussé alors qu’ensemble vous faites taire votre désir. Honteuse, tu restes à peine quelques secondes dans ses bras qui te serrent presque désespérément, il te fait rire alors que tu te détaches de lui pour venir te rhabiller, ce qui fait rouler tes os saillants contre la peau de ton dos. Tu ressembles à une petite poupée fragile, qu’on pourrait briser si on l’effleurait d’un peu trop près. Pesant dans les cinquante kilogrammes pour une taille moyenne pour tes origines, c’est-à-dire un mètre soixante-dix. Silencieusement tu te rhabilles, c’est votre rituel, une habitude qui reste malgré les années qui passent. Remettant correctement ton jean noir, tu te sens enfin protégée, bien dans ton style grunge, caché par cette masse de vêtement. Tout ce qu’il te manque c’est ton maquillage adapté à ton look, tes couleurs sombres et tes rouges à lèvres que tu ne quittes plus. Tes fesses, ton dos et la fumée de la cigarette fraîchement allumée sont les dernières choses qu’il verra de toi pour cette nuit. Oh douce poupée de chiffon, le regret, le déni et la honte t’envahiras demain tu le sais mais, demain te sembles tellement loin.

« - Un jour la chenille se transformera en un beau papillon. Pourquoi restes-tu ainsi dans ton cocon mon ange ? »

« - Colombe, c’est un peu la fille aux multiples visages. On ne sait jamais sur quels pieds danser avec elle. Parfois douce et avenante elle peut se montrer soudainement froide et distante. Je ne sais pas vraiment pourquoi, peut-être parce qu’au fond elle est un peu du genre lunatique ? Je ne lui en veux pas, elle est particulière. Un genre de mustang sauvage, indomptable et n’obéissant qu’à ses désirs. Du coup je ne sais pas trop si je l’apprécie vous voyez ? » Caroline, 23 ans, une amie.

« - Ah vous savez la petite elle est assez secrète. On dit qu’elle est une bombe à retardement, elle garde tout pour elle et un jour elle explose. Rentre dans une colère noire, comme un.. un.. Typhon voilà ! Elle met du temps à arriver puis quand elle arrive-t-elle détruit tout sur son passage. Ce n’est pas une méchante fille hein, elle aime juste ne pas montrer ses sentiments. Un peu clicher me direz-vous mais, elle est de ceux qui pensent que montrer ce que l’on ressent peut nous détruire. On s’y fait à force. » Bernard, 35 ans, le charcutier du coin.

« - Oh Colombe c’est mon petit amour. Cette fille est un véritable coup de cœur pour moi, si je devais la décrire en un mot ça serait exceptionnel. Toujours là pour ses amies, même si elle ne vous contacte pas souvent, vous pouvez être sûr que le jour où il vous arrive une tuile elle sera là. Que dire d’autre ? Elle est adorable tout simplement, comme un enfant découvrant ses cadeaux de Noël elle a tendances à s’extasier sur des choses qui peuvent nous sembler futiles mais, le pire c’est quand elle parle de ses passions. Elle a toujours cette petite étincelle dans ses yeux souvent malicieux. Colombe a son monde qui n’appartiens qu’à elle seule, elle ne se fit pas à la réalité et c’est ce que j’adore chez elle. » Opéra, 26 ans, meilleure amie.

« - Il y a un tas de choses qui courent sur cette fille. On dit qu’elle a commençait à péter les plombs quand son père a été interné. Je me rappelle qu’une fois, Lindsey la surprise avec des antidépresseurs. Je ne sais pas quoi dire, je la connais pas cette fille. Elle est hautaine et asociale, elle laisse s’approcher que par les gens dont elle pense qui le mérite. Si vous voulez mon avis, c’est juste une connasse qui se prend pour une diva. Non mais, je vous jure ! On lui parle elle répond à peine. Timidité ? Mon cul ouais. » Mégane, 24 ans, ancienne camarade de classe.

« - C’est comme si elle avait deux personnalités différentes. Derrière son ordinateur et ses écrits elle semble vraiment être une autre personne, plus ouverte, plus bavarde, plus… Tout quoi. Je l’ai rencontré une ou deux fois lors de ses dédicaces elle était tout le contraire. C’est dommage, j’ai l’impression qu’elle n’assume pas encore très bien ce qu’elle est au fond d’elle. » Mirenda, 20 ans, une fan.

Reposant sagement la tablette sur la table basse devant toi, tu sens déjà une boule se former au creux de ta gorge, tes poings se serrent douloureusement. Tu savais que tu n’aurais jamais dû accepter cette interview en l’honneur du deuxième tome de ton livre, le premier ayant fait un carton les journalistes avaient donc insisté pour pourvoir ainsi mieux connaître cette « jeune fille au talent remarquable ». Peu importe, tu n’as pas besoin de te lamenter d’avantage puisque la journaliste te questionne immédiatement.

« - Qu’en pensez-vous Colombe ? Est-ce que votre entourage décrit bien la personne que vous êtes ou non ? »

Une nouvelle fois un flash d’appareil photo te surprend, serrant les paupières tu tentes de faire bonne figure. Il serait dommage pour toi mon ange de voir ta carrière s’écrouler à cause de ta timidité maladive. Passant ta main nerveusement dans tes cheveux tu ne tardes pas à répondre.

« - Je ne sais pas trop, peut-être bien pour certains mais, j’ignorais que je dégageais cette image-là. Commences-tu avant de reprendre aussitôt, je ne suis pas hautaine bien que l’on pourrait le croire c’est juste que j’ai tendance à ne pas savoir comment aller vers les autres. C’est pour ça que j’ai préféré pendant longtemps garder l’anonymat, j’ignorais si j’arrivais à supporter tout ça mais, je suppose qu’il est trop tard à présent. Mais en somme ils ont raison, je suis une fille discrète et sans prise de tête, je préfère nettement l’imagination au réel et j’ai tendance à ne pas être si bavarde que ça. Je n’aime pas trop dire les choses que je pense de peur de blesser les gens et j’en suis désolée si je peux pareil tel un robot ou une « connasse ». Je suis humaine comme tout le monde, j’ai mes tics et tocs, comme me gratter la nuque quand je suis nerveuse, lavé beaucoup trop de fois mes mains dans la journée, fumer cigarette sur cigarette et me gaver de café. Continues-tu sur le ton de l’amusement avant d’aborder une mine plus sombre, je ne vais pas vous mentir. Au sujet de mon père ça a était très dure pour moi donc dans cette période-là je suis effectivement tombée en dépression et eu quelques problèmes de santé mais, maintenant tout va mieux. Je ne suis pas folle enfin, j’espère ! »


Un rire franc franchi, tes lèvres rapidement accompagnées par la journaliste qui continue de te poser tout un tas de questions, tu fais semblant de l’écouter d’une oreille distraite alors qu’au fond de toi une petite voix te crie que tu n’es pas si exacte que ça. Il y a bien un secret que tu caches, ce sont tes absences chroniques, tes hallucinations ingérables et tes crises d’angoisse qui sont de plus en plus régulières. Moi seule connais tes peurs et tes faiblesses, cette folie qui t’habite et que tu sembles n’être qu’à demi-consciente. Ooh dit-moi mon ange finiras-tu aussi folle que ton père ? Les ténèbres auront-ils raison de toi ? Le compte à rebours commence et je me languis d’arriver à zéro.

« Biographie »
« - On ne juges pas un livre à sa couverture mais, à son histoire. »

Fixant la page blanche face à toi, tu te sens soudainement prise d’un blanc total. Qu’est-ce que tu pourrais bien écrire sur cette foutue page ? Enfin bon tu sais ce que tu dois écrire, une lettre à toi-même recommandé par ton psychothérapeute. Seulement tu ne sais pas quoi commencer, tu n’as jamais été bonne pour parler de toi donc bon. Une nouvelle clope et tu commences enfin à taper avec hésitation sur ton clavier.

« - Chère Colombe,

Je suis toi et tu es moi. Nous ne formons qu’un seul et je sais pertinemment que nous avons tous les deux besoins de s’écrire. Juste cette fois, juste pour une fois.

Tu es née dans une famille géniale et ce n’est pas pour me vanter, tu as eu une famille aimante et qui a toujours fais attention à toi. Tu pouvais être celle qui avait la place du milieu entre deux grands frères et deux dernières qui souhaiter attirer beaucoup plus l’attention, tes parents te voyaient. Ton enfance fut semblable à tant d’autres, une petite fille ouverte au monde, joyeuse et rêveuse. En primaire c’était pareil, tu n’as jamais eu de problème pendant cette période ? Rien de bien intéressant mais, j’ai quand même juste un petit conseil à te donner. Évite de mettre le feu au tapis de tes parents puis ensuite accusé tes frères, ça va créer des conflits et une mini-guerre entre vous. Mais, ne t’inquiète pas ça ne dura pas si longtemps que tu puisses l’imaginer. Tes frères t’aiment peu importent que tu penses le contraire.

Tu as douze ans et tu viens de rentrer au collège. Nouvel établissement, nouveaux amis et pour la toute première fois ce sentiment qui te collera aux tripes jusqu’à maintenant. Tu ressentiras ce malaise, tu ne te sentiras pas à ta place mais, tu sais ce n’est pas parce que tu essayeras de rentrer dans le moule en suivant les codes de la société que ça s’arrangera au contraire. Tu vas te sentir étouffée, comme un oiseau en cage qui aimerait voler. Mais tu aimeras tellement que les gens t’aiment parce que tu leur sembles normal, en cachette tu cultiveras ta passion pour l’écriture alors qu’en classe tu es plutôt une élève mauvaise. Être une bonne élève ne fait pas grimper la cote de popularité et ça tu l’as bien enregistré. Tu commenceras à faire des choses que tu ne voudras pas faire, suivre le mouvement pour ne pas perdre les amis que tu t’es fait. Tu feras beaucoup d’erreurs, tu prendras des décisions à contre cœur qui te bouffera la vie ensuite. C’est vers ta quatrième année dans ce collège que tu feras ta première fois avec ton petit-ami de l’époque, ça sera beau, magique, comme toutes les filles peuvent en rêver. Jusqu’au jour où ton monde s’écroulera, si je peux me permettre de te donner un deuxième conseil c’est ne jamais te laisser faire. Ne le laisse pas lever la main sur toi, défends-toi ou parles en à ton père. Je sais la relation privilégiée que tu as avec lui et elle pourra t’être très utiles. Sinon.. tu finiras comme moi, peureuse et lâche.

Tes années de lycée seront les meilleurs à tes yeux, bien que tu sois restés avec ton premier amour deux ans suite à un ras-le-bol de ta part, tu ressentiras enfin une partie de cette liberté que tu recherches. De nouvelles rencontres, une nouvelle ville et un nouveau départ. Tu affirmeras enfin ton style vestimentaire, laissant de côté les tops moulant et la mode, tu trouveras celui-ci dans tes inspirations musicales notamment auprès de Kurt Cobain dont tu resteras très très longtemps fan. Tu ne t’amuseras plus à jouer les mauvaises élèves et tu cultiveras cette soif d’apprendre dans les livres, les langues étrangères et tant d’autres choses. Néanmoins tu restera toujours la petite fille timide du fond de la classe. Ton père sera peu présent, son métier de journaliste l’enverra loin de toi mais, c’est aux côtés de ta mère peintre que tu trouveras le réconfort nécessaire. C’est dans cette période que tu seras enfin ce que tu veux faire de ta vie. Poussée par tes frères et sœurs ainsi que tes parents, tu te montreras alors ambitieuse et déterminé. Mais le manque de confiance en toi risque de te freiner sur ta lancée, par pitié aie confiance. L’échec n’est pas si dur que tu le penses, tu peux le faire alors ne crains rien ! Vers ta dernière année de lycée ton père sera victime de cyber-harcèlement, suite à son reportage à risque sur le surnaturel à New-Orléans. Rapidement les gens penseront qu’il est fou et les moqueries s’enchaîneront encore et encore ce qui touchera votre famille malheureusement. Tu ne devrais pas avoir honte de ton père, il te dira tout ce qu’il le sait, la vérité sur ce qu’il s’est passée là-bas. Crois-le quand il te dira qu’il a vu une chance horrible, qu’il a était menacé par un de ses monstres ce qu’il l’a poussé à faire ce reportage. Ton manque d’ouverture d’esprit causera de grandes discordes et votre lien si précieux se brisera à cause de ta rancœur d’être appelé « la fille du fou ». Si fort que puisse être paraître ton père tout ceci aura raison de lui, il sombra dans une profonde dépression qui le rendra paranoïaque. Jusqu’au jour où ta famille prendra la décision qu’une aide spécialisée sera nettement mieux. Accablé par son état tu commenceras à faire des recherches, tu liras son blog consacré au surnaturel de fond en compte avant d’avoir ta révélation. Le surnaturel existe, il est là devant les yeux de ta race ainsi tu considéras alors que le surnaturel à tuer ton père. La dépression et la boulimie auront raison de toi mais, garde la tête froide tu es forte, tu réussiras à t’en sortir.

Plus tard tu reprendras la gestion de son blog, tu continueras sur ta lancée en tant qu'écrivaine et tu arriveras à percer dans ce monde si difficile à atteindre. Bien que l'écriture fût ta plus grande passion, un autre but ne quitteras plus ton esprit : Celui de venger ton père, de prouver au monde entier qu'il n'est pas fou. De ce fait après l'obtention de ton baccalauréat tu feras tout ton possible pour être accepté dans une faculté de lettres en Amérique ou plus précisément à New-Orléans. La même année tu feras la rencontre de ton futur-mari, je sais ce que tu dois te dire. Oui tu es trop jeune pour te marié mais, ça sera nécessaire et beaucoup plus simple pour obtenir ta nationalité américaine et réussir ton projet. Je sais que ça va être difficile, vous vous êtes mis d'accord pour ce mariage, tu ne dois pas t'emporter aussi souvent que tu vas le faire. Prends les choses un peu plus sur toi et garde à l'esprit que ton père, ne te laisses pas corrompre par de fourbes sentiments.

A présent tu as vingt-quatre ans, tu as déjà vécu tout ce que je t'ai écrit. Tu as fait tes erreurs qui ont suffi pour te forger, tu as fini tes études et obtenue ta licence à présent tu es écrivaine de roman d'aventure et d'érotisme. Tu continues toujours de t'occuper du blog de ton père. Tu n'as toujours pas oublié ton but et tu fais de tout ton possible pour qu'il voye enfin le jour. Malheureusement ou heureusement à toi de voir, tu es toujours mariée à cet homme ou plutôt en procédure de divorce. Ce qui est bien par contre c'est que tu as finalement obtenue la double nationalité, félicitations.

Je ne sais plus quoi d'écrire à présent… La dernière chose que je puisse te dire c'est que même encore maintenant tu dois avoir confiance en toi, tu dois t'affirmer. Mais surtout ne regardes jamais en arrière, ne te soucis plus de ton passé, vie pour toi et non pour les autres Colombe.

Avec toute ma tendresse,

Ton vieux toi. »


Les dernières lettres apparaissent et tu sens cette sensation de bien-être qui t’envahissent. Comme si tes épaules étaient libérées d’un poids imaginaire, peut-être qu’au final ton psychothérapeute de malheur avait raison. Un dernier rire amer et tu finis par fermer l’écran de ton ordinateur alors que tu te laisses finalement aller dans les bras de Morphée.

« Scène RP »
Une nouvelle secousse, tes yeux s’ouvrent avant de se refermer douloureusement à cause de la lumière du jour. Tu grognes un peu alors que tu essayes de trouver une position confortable dans ce siège miteux. Aaah les joies de voyager en auto-bus, la plus grosse galère de ta vie. Tu soupires d’ennui puisque tu prends conscience que tu n’arriveras sûrement pas à te rendormir, tes minettes bien ouvertes, tu observes les passagers autour de toi. C’est drôle il y a pratiquement que des étrangers comme si vous vous êtes donné le mot pour faire le même voyage en même temps, oui bon si tu avais pu tu aurais sûrement changé la personne assise à côté de toi. Une femme dans la quarantaine sûrement d’origine hispanique, qui depuis qu’elle a pris place à tes côtés ne cesse de te parler anglais. Le seul moyen d’éviter qu’elle t’ennuie c’est de prétexter que tu ne parles pas anglais, une méthode assez étrange mais, qui semble marché à moitié car à peine tu viens de sortir des bras de Morphée elle recommence. Doublement ennuyé. Ce n’est pas que tu n’aimes pas les gens, c’est juste que tu as dû mal à te mélanger aux autres plus particulièrement aux inconnus. Tu n’as jamais su réellement pourquoi, mise à part cette méfiance constante tu ne vois pas. Grande asocial que tu es ma douce Colombe.

Faisant mine d’écouter plus au moins d’une oreille distraite, tu repenses à la raison qui ta poussé à venir ici mais surtout à ton plan. Il est assez simple mais à la fois compliquée. Être au cœur de l’action, t’immiscer dans le surnaturel, agir discrètement. Comme un poison qui coule dans les veines de quelqu’un, tu empoissonneras ce monde et construiras ton empire sur leurs vies. Tu es ambitieuse tu le sais ? J’espère pour toi ma petite Colombe que tu ne te brûleras pas les ailes dans ta quête dangereuse. N’oublie jamais qu’au fond tu n’es qu’une humaine. Une mortelle, la mort pourrait venir de n’importe où, mais tu t’en fiches hein ? Tête de mule.

L’auto-car s’arrête enfin, signe que ton voyage est terminé. Tu ne perds pas de temps pour remballer tes affaires, descendre puis récupérer tes bagages. Te voilà à présent charger comme un mulet dans la grande ville qu’est New-Orléans. Tu restes planté sur place quelques instants le regard admiratif devant les bâtiments qui t’entourent. Faisons preuve de bonne foi, l’Amérique c’est beau et tu vas sûrement te plaire ici. Tu sens soudainement une main sur ton épaule, te retournant le regard noir tu fais sursauter le chauffeur de bus qui se tenait derrière toi.

« - Ex.. Excusez-moi mademoiselle, vous semblez un peu perdue, vous voulez que je vous appelle un taxi ? Demande-t-il le sourire un peu gêné »

Tu l’observes silencieuse quelques instants avant de hocher la tête te forçant à esquisser un sourire aimable. Enfin, celui-ci ressemble plus à un regard crispé mais peu importe. Un taxi s’arrête finalement devant toi, t’aidant à mettre tes bagages dans le coffre tu grimpes dans le véhicule en indiquant l’adresse de la famille qui te prends en charge. Tu n’es pas encore majeure dans ce pays poupée de chiffon, tu as de la chance que grâce à tes études tu peux te faire prendre ne charge en tant que fille au pair. Le trajet te semble plutôt long mais, tu en profites pour appeler ta famille, histoire de les rassurer et de ne pas voir dans les heures qui suivent un flash info annonçant qu’une petite française a disparu. Tu l’as connu ta mère, un peu trop angoissée sur les bords mais, parfois c’est agréable.

Des accolades, la bise et des présentations se font. Le taxi vient juste de te déposer devant la maison de ta « nouvelle famille », ceux-ci sont agréables et bien que tu aies tendance à être un peu froide ils ne semblent pas être dérangé par ça. Une nouvelle histoire débute pour toi ma belle, arriveras-tu à atteindre le but que tu t’es fixé ?

© Madhope  



Dernière édition par Colombe A. Rosenberg le 23/03/16, 04:59 pm, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : RubyRed
Double compte : Non
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 01/03/2016
Messages : 223
avatar
Hayley Marshall
Hope anchors the soul
Posté le 17/03/16, 03:11 am
Bienvenue Colombe!
Bonne chance pour ta fiche!

_________________
love the way it hurts
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 17/03/16, 03:14 am
Bienvenue Colombe Et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : MINEFLY
Double compte : Nope
My heart is your's : Nobody
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 07/03/2016
Messages : 174
avatar
Angelya E. Beckford
Good Fairy Godmother
Posté le 17/03/16, 04:05 am
God damn it ! Je t'aime RIP MOI MEME !!! *___*

_________________
Shadow of myself
Je ne distingue plus l'ombre de la lumière. Je ne suis plus qu'une coquille vide perdu dans le néant de mon coeur vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Khyler
Double compte : Nop
My heart is your's : Heart ? It's a Joke
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 126
avatar
Stefan Salvatore
The One & Only Reaper
Posté le 17/03/16, 08:24 am
Olleh ,

Bienvenue sur le forum demoiselle et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 17/03/16, 09:15 am
Bienvenue parmi nous Bon courage pour ta fiche

Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! :)
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Tag
Double compte : Morgan St. Jones
My heart is your's : Mon cœur est aussi libre que moi
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 01/03/2016
Messages : 319
avatar
Rebekah Mikaelson
The sexiest Mikaelson
Posté le 17/03/16, 10:19 am
Gaufrette ma petite gaufrette
Bienvenue ma belle

_________________

Rebekah Mikaelson
La liberté n'a que le prix qu'on lui accorde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Never-Utopia
Double compte : Nop !
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 253
avatar
Katerina Petrova
The Queen of Survivor
Posté le 17/03/16, 01:06 pm
Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche .

PS : J'adore le prénom ton perso !

_________________
You Know my name, not my story. You've heard what i've done, not what I've been through..

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Myself
Double compte : Aucun pour le moment
My heart is your's : Memories of nobody
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 31/01/2016
Messages : 216
avatar
Klaus Mikaelson
L'originel hybride
Posté le 17/03/16, 01:18 pm
La bave du crapaud n'atteint pas la blanche col... Dites moi que j'ai pas fait cette blague !!

Hey, bienvenue parmi nous et merci de t'être inscrite Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à nous demander ! Bon courage pour ta fiche

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-originals.forumactif.org  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 17/03/16, 04:03 pm
MA PETITE FEMME
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Tag
Double compte : Nop.
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 02/03/2016
Messages : 136
avatar
Davina Claire
The super witch
Posté le 17/03/16, 05:46 pm
Bienvenue,

_________________
She just ran away
Ma puissance est sans limite, ma colère l'est aussi, je vous laisse deviner le résultat. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 18/03/16, 09:13 pm
Merci les gens, quel accueil je suis émue !

Joy : Et bah dit donc je vois que mon charme fait déjà effet

Rebekah : Comme on se retrouves Kitty

Charlie : je suis là maintenant love

Klaus : Tu sors rien que pour cette blague pour la peine èé
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Myself
Double compte : Aucun pour le moment
My heart is your's : Memories of nobody
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 31/01/2016
Messages : 216
avatar
Klaus Mikaelson
L'originel hybride
Posté le 25/03/16, 03:45 pm
Hey, je te souhaite de nouveau la bienvenue parmi nous

Que dire si ce n'est que ta fiche est de très bonne facture? Ton style est très personnel et à la fois captivant. Je ne suis personnellement pas fan de l'écriture à la deuxième personne du singulier mais tu sembles maitriser la chose. Le personnage que tu proposes est d'ailleurs super intéressant. J'aime ce côté curieux et son ambition de percer à jour l'univers surnaturel (ce qui n'est pas sans me rappeler Lois Lane :cache: ). L'histoire du père jugé de fou par le monde est juste super et ça donne une dimension tellement réaliste au personnage que ça en devient palpitant !

En tout cas tout est parfait, je valide J'ai hâte de découvrir ce qui attend notre chère Colombe :fier:
Je t'invite à aller signaler ton avatar ici-même.

Au plaisir de jouer avec toi, have fun

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-originals.forumactif.org  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 25/03/16, 10:02 pm
Merci beaucoup mon grand pour tes compliments adorables, au plaisir de pouvoir jouer avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
Contenu sponsorisé
Posté le
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1[  ]
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet