«Meilleurs amis.. Ce ne sont pas simplement des mots.. C'est un engagement !»
avatar
Invité
Invité
Posté le 24/03/16, 05:54 pm

«Meilleurs amis.. Ce ne sont pas simplement des mots.. C'est un engagement !» ♠ Feat Alexis Cameron



Il ne restait que quelques gouttes, quelques gouttes qui tombèrent sur la langue du jeune homme mais qui ne suffirent absolument pas à étancher sa soif. Kol venait de finir sa poche de sang et évidemment il se trouvait dans les rues les plus peuplées de la ville, loin de la Plantation et donc de toute poche de sang. Il n'avait pas prévu de plan de secours, il avait passé toute la journée aux côtés d'Alexis et de sa filleule Lilie, il l'avait même gardé pendant que sa mère travaillait. Il avait été totalement obnubilé par la présence des deux jeunes femmes, au point qu'il n'avait pas remarqué sa soif grandissante, sans doute dû au fait qu'il n'écoutait plus son côté vampire lorsqu'il était en présence de Lilie, il ne voulait pas perdre le contrôle devant elle. Il repensa à la fiole de sang que lui avait confié Lyra, une fiole de sang dans les cas nécessiteux et urgents, la situation présente en somme. Il sortit la fiole de sang de sa poche intérieure et l'avala d'une traite sans attendre, malheureusement pour lui le peu de sang que contenait la fiole ne suffit pas à combler sa soif qu'il avait laissé grandir toute la journée. Il serrait ses poings de toute sa force pour ne pas succomber à ce désir grandissant de sang frais qui s'insinuait dans son esprit, ses mains se mettaient à saigner tant ses doigts serraient ses mains, il essayait de dévier son esprit sur la douleur plutôt que sur la soif. Il ne devait pas encore perdre le contrôle et se mettre à attaquer de nouveau des humains, il avait décidé de changer et il fallait qu'il s'y tienne, même si cela était très difficile.

Il devait résister, pour lui, pour ceux qui comptaient sur lui, pour sa filleule Lilie. Depuis qu'il la connaissait et qu'Alexis lui avait demandé de devenir le parrain, il sentait bien qu'il avait changé émotionnellement, il ne pouvait pas s'empêcher de paraître gâteux en présence de la petite, en jouant constamment avec elle, en la câlinant toute le temps, et en la couvrant de cadeaux sans arrêt. Il lui offrait des cadeaux à chacune de ses venues, et il faisait même livrer des cadeaux lorsqu'il ne venait pas, Alexis l'accusait de gâter beaucoup trop sa fille, mais il n'y pouvait rien, à chaque fois qu'il voyait sa bouille d'ange, il avait cette envie de la voir pleinement heureuse et dans le meilleur confort possible. Voilà pourquoi il ne se contentait pas seulement de gâter la petite, il payait aussi toute sorte de mobilier, d’électroménager, d’électronique et des choses en tout genre, dont Alexis pourrait avoir besoin pour être dans un confort optimale et ainsi que Lilie soit dans un environnement sain. Il avait bien plus d'argent qu'il n'en aurait jamais besoin, il trouvait donc normal d'en faire profiter ses proches, surtout sa meilleure amie et sa filleule, surtout qu'il savait bien qu'Alexis avait du mal à joindre les bouts financièrement. Mais vu qu'elle n'acceptait pas de prendre son argent directement, il usait de stratagèmes du style payer son loyer pour l'année dans son dos, remplir le frigo à ras bord lorsqu'elle n'était pas là, et bien sur remplacer son mobilier en son absence. Il prendrait toujours soin d'eux qu'elle le veuille ou pas, peut-être qu'une partie de lui prenait leur protection et leur pérennité comme un rôle à remplir, étant donné que lui il ne pourrait jamais avoir des enfants, Lilie était un peu la fille qu'il n'aurait jamais.

Dire qu'au début, la relation entre Alexis et Kol n'était pas parti du meilleur pied, loin de là même. Kol l'avait rencontré en cherchant une sorcière qui accepterait de l'aider pour libérer sa soeur, c'est ainsi qu'il avait entendu parler d'une sorcière ayant quitté son clan et ayant renié la vie de sorcière. Il l'avait rencontré et lui avait expliqué en quoi son choix serait sans doute la pire erreur de sa vie, à cet instant, si elle avait pu le tuer, elle l'aurait sans doute fait, mais elle avait tout de même accepté de se replonger dans la sorcellerie. Kol s'était ainsi imposer en tant qu'instructeur pour Alexis, lui apprenant les bases de la sorcellerie, ainsi que les sorts compliqués qu'il avait lui-même mis au point, il avait fait d'elle une sorcière hors-pair d'un très bon niveau. Mais ce n'était pas la seule chose qui s'était améliorée, entre eux s'était développé une amitié, une amitié qui grandissait de plus en plus à chacune de leurs rencontres, comme si ils étaient liés par une connexion incompréhensible. C'est ainsi que très rapidement, ils atteignirent le stade de meilleurs amis, traînant souvent ensemble, se comprenant sans parler, et rigolant aux mêmes blagues. Mais cela ne s'arrêtait pas là, Kol fit quelque chose avec elle qu'il n'avait jamais fait avec personne en dehors de sa famille, il se mit à lui confier ses noirs secrets, ses sentiments, ses émotions, tout ce qu'il avait toujours cacher à tout le monde. Elle était passée d'une simple sorcière utile à sa meilleure amie et confidente pour Kol, il n'aurait jamais cru s'attacher autant à une sorcière, certes il avait toujours eu un lien privilégié avec eux, mais jamais il ne s'était attaché à ce point à une d'entre elles, c'est à dire au point où il sacrifierait sa vie bien volontiers si cela permettait de sauver la jeune femme.

Maintenant qu'il y pensait, il n'avait jamais dit à la jeune femme ce qu'elle représentait vraiment pour lui, il avait toujours du mal à exprimer ses sentiments et émotions. Mais bon, si il arrivait à lui confier ses noirs secrets, il pouvait au moins lui confier tout l'amour qu'il ressentait pour elle. Il avait besoin d'elle dans sa vie, elle avait réussi à s'insinuer dans son coeur, et quand on s'insinuait dans le coeur de Kol Mikaelson, on ne le quittait plus, c'était un engagement à vie. Il savait bien qu'en raison de sa condition de mortelle, il la perdrait tôt ou tard mais il ne voulait pas penser à cela, surtout pas d'ailleurs, il voulait profiter de chaque moment que la vie lui accordait aux côtés de la jeune femme. Et surtout, il voulait la voir épanouie, il voulait la voir retrouver de nouveau un petit-ami, qui deviendrait peut-être par chance son mari, un mari qui s'occuperait sans problème de Lilie parce qu'il la considérerait comme sa fille, et peut-être même un mari avec qui elle aurait d'autres enfants. Il voulait tout ce bonheur pour elle, il voulait qu'elle ait un avenir, un avenir en bonne santé et avec une famille, il ferait tout pour qu'elle atteigne ce but. Peut-être était ce une façon pour lui de combler le manque d'opportunités de l'immortalité, mais les raisons importaient peu, il voulait sincèrement une vie heureuse pour elle et il réussirait à lui faire l'obtenir.

"Excuses moi Lilie mais c'est trop dur..."pensa-t-il. Il ne pouvait plus résister à l'envie de se nourrir d'un être humain, il en avait cruellement besoin, sa gorge le brûlait tant elle était en manque de sang. Il attira un être humain dans une ruelle en faisant du bruit sur une barre de fer, l'homme en question s'y dirigea alors par curiosité sans se douter qu'il rentrait alors dans une ruelle remplie d'obscurité cachant un monstre assoiffé, guettant sa proie tel un prédateur prêt à bondir dès l'instant propice. Dès que l'homme fut à la moitié de la ruelle, Kol utilisa sa vitesse pour le plaquer contre le mur en une seconde, il plongea aussitôt son regard dans celui de l'homme et commença l'hypnose qui lui assurerait la bonne conduite de sa proie. "Tu ne vas pas bouger et tu ne vas pas émettre le moindre son peu importe ce que je ferais !"dit-il avec sérieux. Une fois qu'il fut sur que l'hypnose avait prit effet, après tout vu que la communauté d'humains du coin connaissaient l’existence des vampires, il fallait mieux vérifier à chaque fois si la proie prenait de la verveine ou pas. Il laissa ses yeux passer à une couleur rouge vive et des veines noires apparaître sous ces mêmes yeux, puis dans une pulsion animale, il se jeta au cou de sa victime dans un désir irrépressible d'étancher cette soif incontrôlable. Il pouvait déjà sentir le feu présent das sa gorge diminuer d'intensité au fur et à mesure que le sang passait dans sa gorge, comme si son corps le remerciait de le satisfaire. Il ne faisait même pas attention aux battements cardiaques du jeune homme, à vrai dire l'idée d'arrêter ne lui traversait même pas l'esprit à ce moment précis.






Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 06/04/16, 08:59 pm


L'amitié, un engagement.


Il se fichait d'elle. Il se fichait d'elle totalement, d'ailleurs. À peine demeurait-elle sortie de son dur labeur, que son patron avait décidé de la rappeler, la gratifiant d'un remplacement, d'une serveuse malade. C'était une blague. C'était une blague, du véritable foutage de gueule, il n'y avait pas à chercher plus loin. Kol venait de partir de chez-elle, et il était hors de question qu'elle le dérange une nouvelle fois ; il en faisait déjà bien assez pour elles. Car effectivement, il avait déjà gardé Lilie presque toute la journée, et bien qu'elle sache qu'il l'adorait, Alexis ne voulait guère abuser de sa gentillesse. Quand elle y repensait, elle se demandait comment cette amitié – qu'elle pensait vouée à l'échec autrefois – avait-elle pu démarrer. Alexis avait toujours été une personne secrète, réservée, et il lui avait toujours été impossible de s'ouvrir aux autres. Mais un beau jour, Kol avait débarqué. Il avait débarqué, pour chambouler tout son monde. Un monde tellement étriqué, quand elle y repensait. Au premier abord, elle s'était demandée quel était l'objet de son soudain intérêt pour elle, et bien qu'elle ait œuvré pour le repousser de sa vie, les choses en demeuraient autrement à présent. Tellement que désormais, elle ne se voyait plus vivre sans cette complicité, cette amitié qui l'épanouissait de jour en jour, qui la rendait heureuse. Alexis avait trouvé en lui une personne de confiance, et fidèle plus que de raison. Ce fut d'ailleurs lui, qui l'avait encouragé à exercer la magie, qui lui avait donné le courage d'accepter ce qu'elle était, de ne point le renier. Malgré ses premières réticences, elle l'avait écouté, et aujourd'hui elle lui était extrêmement reconnaissante.

Il y avait des personnes qui réussissaient à nous changer, et la jeune femme en demeurait la preuve vivante. Car elle ne se souvenait nullement – au cours de ces courtes années d'existence – avoir autant estimé, respecté, admiré une personne. Peut-être ne savait-il guère l'importance qu'il avait à ses yeux ? Jamais, au grand jamais, elle ne lui avait témoigné ces mots, ces paroles qui lui brûlaient pourtant les lèvres, à chaque fois qu'elle demeurait en sa présence. Jamais, elle ne lui avait dit à quel point elle l'aimait, et à quel point il comptait pour elle, bien trop avare en sentiments. Mais dans le fond, Alexis présumait qu'il le savait déjà, du moins, elle l'espérait de tout son cœur. Ce n'était d'ailleurs pas pour rien, qu'elle lui avait confié le seul et unique amour de sa vie ; sa petite Lilie. Peut-être qu'elle était complètement inconsciente, de lui confier ce qu'elle avait de plus cher dans ce monde. Peut-être faisait-elle preuve d'une extrême irresponsabilité, en confiant son propre enfant à un vampire. Elle ne saurait expliquer cette profonde confiance, qu'elle avait tout de suite eue en lui ; c'était comme une évidence. Une évidence, qui ne pouvait s'expliquer avec des paroles. Il existait toute sorte d'amour, et tous étaient capables de dépasser l'entendement. Car aujourd'hui, elle savait. Elle savait, qu'elle serait capable de risquer sa vie pour son meilleur ami ; son confident. D'ailleurs ce fut tout naturellement, qu'elle l'avait choisi lui, pour être le parrain de Lilie. Et quel parrain ! Lilie pourrait se vanter d'avoir le parrain le plus sexy, mais aussi le plus gentil, et le plus fidèle de la planète. Elle l'aimait beaucoup, et comme on le rabâchait assez souvent, la vérité sortait toujours de la bouche des enfants. Et le regard admiratif que Lilie adressait à son parrain, en disait long sur beaucoup de choses. Elle voyait tout simplement ce que sa maman voyait, en la personne de Kol. Mais bien évidemment, Alexis préférait crever, plutôt que de le lui témoigner.

La journée s'était pourtant passée sans bavure pour une fois, et elle s'était faite une joie de pouvoir enfin rentrer chez-elle, et de retrouver Lilie. Mais une nouvelle fois, le destin en avait décidé autrement, et le destin s'était réincarné en l'horrible personne que demeurait son patron. Ce fut donc le cœur lourd et la mort dans l'âme, que la brune s'était à nouveau dirigée au bar où elle travaillait. Le bon côté de la situation, était qu'elle allait être payée le double, étant donné qu'elle prenait le service de soirée ; elle n'avait pas tout perdu. 
Contrairement à d'habitude, ses heures de labeur étaient passées à une vitesse folle. Le soir, l'ambiance au bar était loin d'être la même qu'en journée, et pour cause, il était trois fois plus bondé. Et même si de tous les hommes, aucun n'avait pris la peine de la regarder dans les yeux, bien trop obnubilés par son décolleté, le pourcentage de ses pourboires avait littéralement décollé. C'était décidé, à partir de maintenant, Alexis ne prendrait que les services de nuit.
Lorsqu'elle sortit du bar, elle put constater que les ruelles demeuraient encore plus vides qu'à leur habitude. Le ciel était voilé par un magnifique manteau étoilé, ce qui mettait un magnifique point à cette bonne journée. Cette fois, Alexis avait décidé de prendre sa voiture, détestant se balader seule la nuit. Non pas qu'elle était craintive, mais avoir un enfant avait fini par la rendre plus responsable qu'auparavant, pour ne pas dire furieusement barbante. Quoi qu'il en soit, sa journée était terminée, cette fois pour de vrai, et elle allait pouvoir retrouver sa petite Lilie, qui lui avait furieusement manqué aujourd'hui. Alexis démarra sa voiture, prête à rentrer chez-elle, dépassant même la limite de vitesse autorisée, tant elle avait hâte de retrouver son lit. Mais une nouvelle fois, le destin en avait décidé autrement, bien décidée à la fourrer dans une nouvelle galère. Ses yeux se froncèrent légèrement, à la vue d'une silhouette qui lui semblait plus que familière (de plus, elle reconnaîtrait ce popotin entre mille) ; c'était bel et bien Kol. Il marchait d'un pas rapide, et arborait un visage inhabituel, qui faisait penser qu'il était sur le point de faire une grosse connerie.

Alexis finit par se garer sur le côté, mais le laissa s'éloigner un instant, le temps de réfléchir à ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Peut-être se faisait-elle tout simplement des idées ? Ce qui était pour le moins habituel chez-elle. Mais pourtant, comme spectatrice de ses propres gestes, la jeune femme sortit de cette voiture, et prit le même chemin que son meilleur ami avait adopté. Elle aurait sûrement l'air fine s'il la découvrait, mais selon la jeune femme, cet acte intrusif demeurait plus que louable.
Alexis fronça légèrement les sourcils, lorsqu'elle l'aperçut agrippé cet homme ; elle ne comprit pas. Enfin...elle le comprenait, mais seulement dans son for intérieur. Kol était un vampire, et il lui avait expliqué, à quel point il était difficile de contrôler cette faim destructrice qui émanait en lui. Mais il lui avait affirmé qu'il essayait de se contenir, de contrôler sa soif de sang. Elle le savait courageux, et jamais elle ne s'était réellement inquiétée à ce sujet. Mais comme tous les hommes, les vampires semblaient aussi avoir leurs failles, et tout courage trouvait tôt ou tard ses limites. C'était ce qui semblait lui être arrivé, en cette nuit, qui lui paraissait maintenant, beaucoup plus froide que les autres.  Alexis l'entendit prononcer des paroles inaudibles, avant de se jeter sur cet homme, qu'il avait choisi comme prochain repas. Horrifiée par ce spectacle d'affliction qui lui scia les jambes, Alexis resta plantée là quelques secondes, ne sachant que faire. Mais bien vite, elle accourut vers cette scène chaotique, espérant qu'à elle, il ne lui ferait point de mal.

« Kol, arrête ! » Avait-elle hurlé derrière lui. Mais il ne semblait pas l'avoir entendu, comme s'il demeurait complètement déconnecté de la réalité, comme s'il n'était plus là. « Arrête ! Tu vas le tuer ! » Mais une nouvelle fois, il ne l'écouta pas. Dans le feu de l'action, Alexis lui jeta un sort, celui qu'il avait mis plusieurs semaines à lui apprendre, tant elle avait eu du mal à le maîtriser. Bien vite, son extrême douleur au crâne le calma, et il lâcha sa victime qui tomba inerte sur le sol. Alexis accourut auprès de l'homme, pour prendre son pouls, qui ne répondait pas ; c'était fini. Son regard finit par fuir la vue de ce cadavre ensanglanté, elle aussi, ayant définitivement ses limites. Son attention se porta sur Kol, qu'elle n'osait regarder dans les yeux à présent. Pourquoi lui en voulait-elle, dans le fond ? Ce n'était qu'un homme après tout, même s'il était vampire. Un homme qui essayait jour après jour, et qui parfois échoué ; elle était injuste. « Je suis tellement désolée, mais c'était plus que nécessaire. J'espère que tu ne m'en voudras pas. » Lâcha-t-elle, se doutant que ce sort lancé était de loin le cadet de ses soucis. Mais peut-être le prendrait-il pour une trahison ? Alexis savait qu'il comprendrait. La brune se dirigea vers lui, sortant un mouchoir de sa poche, et lui essuya les résidus de sang qu'il avait autour des lèvres. Elle ne savait tout bonnement pas quoi dire. D'ailleurs, qu'avait-il à dire dans ce genre de moment ? « Que s'est-il passé, Kol ? Je sais que tu n'as pas fait cela volontairement alors...pourquoi ? » Ses questions étaient tellement stupides, débiles, et il n'allait sûrement pas se gêner pour le lui dire. « Tu sais quoi ? Laisse tomber, on va arranger ça, je ne vais pas te laisser tomber. » Ajouta-t-elle, posant une main sur son épaule, visiblement déterminée. « On ne peut pas le laisser là. » Son océan se dirigea vers l'homme, qui avait eu une mort décidément atroce.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1[  ]