Journal intime plus si intime... [Sara]
avatar
Invité
Invité
Posté le 28/03/16, 02:34 am


Journal intime plus si intime
Sara & Charlie


Se lever pas du bon pied, ça pue. Failli me manger la gueule en bas du lit en me lever. Plus d'eau chaude pour ma douche. Plus de café et plus rien à bouffer. C'est ce qu'on appelle un mauvais matin. J'enfile un jeans et un chandail qui dit "Me parle pas avant le café numéro 15" et puis c'est parti pour une sortie en ville. J'ai plus de café et il m'en faut un, c'est genre vital. Je conduis vite jusqu'au centre de la Nouvelle Orléans et je me gare très mal dans la rue. Je sors de mon auto et puis vais attendre pour commander mon café Starbucks. Je vais le boire ici dans un coin tranquille, j'ai repéré une table. La meuf se cassera sûrement bientôt, donc c'est bon je suis sauvée. La seule chose que j'ai vu, c'est que c'est une meuf, elle est trop cachée pour que je voie autre chose. Je commande mon double expresso sans sucre, sans crème, sans rien... et puis un gros pain au chocolat et je me dirige vers la salle. Un coup d'oeil, ma table est libre, j'ai intérêt à me bouger le cul si je veux pas qu'elle soit prise. Je marche vite et j'ai une telle expression que personne me parle, je dois avoir l'air d'une tueuse. Je m'installe à la table. Je souffle sur mon café et puis en boit une longue gorgée. Soulagement. Orgasme. Moment parfait. Je ferme les yeux en soupirant. Bon, la journée peut vraiment commencé.

J'ai pas encore eu assez de caféine pour sourire, mais c'est un peu moins pire qu'en arrivant. Je lève les yeux de mon café et observe l'endroit. Plein de gens, comme d'hab. Ce genre de place est continuellement bondée. Je comprends pas trop. Bon certes, j'adore le café et celui d'ici est plutôt bon. Mais vu le prix qu'il coûte, vaut mieux s'en faire un chez soi. Je grogne en me rappelant qu'il allait falloir que je retourne m'acheter mon mélange spécial de grain de café, je suis compliquée sur ce point-là. J'aime utiliser ma machine italienne qui me fait un expresso juste comme je les aime. Je suis vachement plus de bonne humeur après mon expresso. Bref, j'en ai plus. Et puis soudain, un truc attire mon regard. Il y a un petit carnet sur la table. Je souris en coin et jette un coup d'oeil autour de moi.

Je l'attire vers moi et l'ouvre sans aucune scrupule. Un journal intime. Mmh, intéressant. Je le feuillette un instant et puis je me mets à le lire franchement. Je ne sais pas à qui il est de toute façon, j'ai pas pu voir la fille qui était assise ici. Je me sens un peu intruse dans la vie personnelle d'autrui mais ce sentiment ne dure qu'un instant. Les histoires de secrets, de vie privée et ce genre de notions me passent complètement au-dessus de la tête. Je suis une artiste. C'est une excuse top pour plein de chose. Sérieux, les gens sont souvent tellement idiot. Elle a mauvais caractère? Oui, mais c'est une artiste. Elle a tendance à hurler sur les gens quand ils font pas comme elle veut? Normal, c'est une artiste. Franchement, depuis que je suis dans cette branche, une partie des gens pardonnent mon comportement... tous mes comportements. Bon c'est pratique. Mais je suis assez consciente de ma manière d'agir pour juste être tout à fait au courant que je suis juste bizarre et que je m'en fous tellement de ce que les gens pensent de moi que leur avis me fait ni chaud ni froid. Artiste ou pas, ça aurait sûrement pas changer grand chose.

Je continue ma lecture, je ne pense pas un instant que quelqu'un va venir le réclamer... et à vrai dire je m'en fiche, c'est intéressant. Les émois d'une jeune fille, je trouve ça charmant à vrai dire. J'aimerais en savoir plus, normal non? Peut-être qu'après je chercherais sa propriétaire mais sûrement pas avant de l'avoir fini.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Hepburns
Double compte : Caitlin Patterson
My heart is your's : Pas envisagé encore
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 08/03/2016
Messages : 241
avatar
Posté le 03/04/16, 10:09 pm
Soirée alcoolisée. Mal de crâne. Gueule de bois. Impossible de faire une phrase construite dans ma tête le lendemain de la soirée passée avec Morgan, et puisque j'étais en vie je n'avais visiblement pas lâché de choses compromettantes. Tant mieux, ma couverture était intacte. Où était-je? Je l'ignorais. Sans doute Morgan m'avait il ramené chez lui. Hmmm je ne pensais pas qu'on en arriverait là si tôt ! Bon, j'avais encore mes fringues, donc à première vue la soirée était restée décente et Morgan m'avait simplement ramenée chez lui car je n'étais plus en état de conduire. Ma voiture devrait donc être là où je l'avais laissée... J'allais donc m'y rendre, et en profiter pour prendre mon petit déjeuner au bar où j'avais rencontré Morgan, hors de question de jouer les pique-assiette, je pris donc un morceau de papier histoire de laisser un petit mot, du genre "Merci pour ce moment", et ne pas partir comme une voleuse.

Bref, après avoir plus ou moins repris mes esprits, je sortis et essayais de voir où j'étais. Bon, j'arrivais pas trop à visualiser, gueule de bois sûrement. Je pris donc l'initiative d'appeler un taxi. Dès qu'il arriva, je lui indiquais la direction du quartier où ma voiture était garée. Il prit le chemin mais je voyais bien qu'il faisait tourner le compteur.

- J'suis pas d'humeur, prenez le chemin le plus direct sinon vous n'aurez pas un rond de ma poche.

Il lâcha un soupir avant de finalement prendre la route principale. Finalement, hasard ou non, il s'arrêta juste devant ma voiture. Après lui avoir laissé quelques billets - mais pas de pourboire-, je montais dans ma voiture, j'irais prendre mon petit déjeuner un peu plus loin finalement. Je démarrais finalement et pris la route du quartier français, pas très loin d'ailleurs. Une fois que je trouvai un Starbucks, je me garais entre deux voitures. Super créneau ! Qui a dit que les femmes ne savaient pas conduire? Bref, je sortis de ma voiture direction le starbucks. Je m'assis ensuite à une table et commandais mon petit déjeuner. En attendant mon petit déjeuner, j'écrivais quelques petites lignes dans mon journal intime. Par contre, j'ignorais si Morgan était fouineur, dans le doute je n'avais rien écris de mon plan dans mon journal intime. Quand ma commande arriva, je glissais mon journal sous mon sac, pensant à... je ne sais pas, à manger, je ne pensais pas trop à autre chose là. Quand je fus repue, je laissais de l'argent sur la table pour la serveuse et pris mon sac, avant de partir direction la voiture. Je me rendis compte alors que je cherchais mes clés dans mon sac que j'avais oublié mon journal. Misère ! Je fis demi tour dans la seconde. Mais je vis qu'une fille était déjà en train de le lire. Sans gêne, je tapotais alors son épaule.

- Je te dérange pas dans ta lecture j'espère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1[  ]