Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
ana ▵ breathe in the ocean.

Crédit : tearsflight
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 03/03/2016
Messages : 11
avatar
Posté le 07/03/16, 09:16 pm


Anastasia Morgan
feat Jenna Coleman

« Le personnage »
Sexe: féminin.
Âge et lieu de naissance: née il y a un peu plus de vingt-quatre années dans la grande ville de Vancouver au Canada, d'après les archives elle aurait vu le jour un certain onze mai.
Nationalité: purement américaine même s'il paraît que ses ancêtres étaient de parfait anglais.
Statut social: un coeur brisé en des milliers de petits morceaux n'aident pas vraiment pour ce qui est de trouver l'amour.
Métier/Occupation: depuis peu elle est devenue vendeuse à mi-temps dans une boutique de fleurs, bien qu'excédée du tempérament colérique de sa patronne elle aime pourtant prendre le temps de s'occuper des plantes avec son éternel air mélancolique gravé sur le visage.
But: elle vous dira avec un sourire qu'elle espère un jour atteindre les étoiles mais en réalité elle erre tel un fantôme perdu dans le temps.
Groupe: elle fait partie de ces fragiles petites choses que certains monstres aiment croquer, pour son plus grand malheur elle n'est qu'une simple humaine.
« Vous »
Un pseudo: littlerose.
Âge: vingt-deux années.
Une musique, un film, une série: hm... let it go   tous les disney et enfin Doctor Who -comment ça c'était évident ? -
Un passe-temps: écrire, lire et geeker... une vraie vie de no-life ouais.
Depuis combien de temps faites vous du rp ?: presque dix ans, mais à part ça je suis pas vieille  
Où avez-vous trouvé le forum ?: un certain barbu grognon m'a forcé à m'y inscrire  
Que pensez vous du forum ?: toujours aussi moche et nul, c'est pour ça que je suis venue ♥️

« Description Physique & Morale »
Anastasia est une jeune femme plutôt petite de taille, elle n'hésites donc pas à porter bien souvent des talons afin de paraître plus grande. Ses cheveux sont coupés en un carré assez court et bien qu'elle ait autrefois opté pour une frange, désormais elle arbore une longue mèche dégageant ainsi son petit visage enfantin qui lui donne l'air plus jeune. D'une couleur noisette ses yeux ont toujours été caractérisés comme étant assez gros, pourtant elle garde un regard de biche pouvant retranscrire parfaitement ses émotions. Son petit nez en trompette et ses lèvres fines finissent à ajouter un air angélique au visage de la belle brune.
Concernant son style vestimentaire, Ana aime porter des choses assez vintage et ne manque jamais une occasion de porter une veste en cuir ou encore des robes plutôt spéciales.


Un tempérament de feu mais également doux, tel pourrait être décrite Ana. Son esprit vif et déterminé font d'elle une partenaire idéale, en effet elle assimile n'importe quelle information très rapidement et peut être ainsi apte à agir en conséquence. Bien que légèrement têtue, elle sait se montrer brave et courageuse en toutes circonstances, n'hésitant jamais à se mettre en danger pour sauver quelqu'un qui lui est cher, bien que ces derniers temps il n'y ait pas beaucoup de monde sur sa liste. Bienveillante, drôle et joyeuse, ces qualités faisaient d'elle une personne sympathique et agréable à qui la confiance pouvait très vite être accordée sans jamais être trahie. Désormais, Ana n'est plus que l'ombre d'elle-même. La perte de son enfant l'ayant énormément traumatisée, elle est devenue plutôt méfiante quant à son environnement et à son entourage. Elle a constamment l'air triste et ailleurs depuis l'incident mais elle tente le plus possible de cacher cette blessure qu'elle arbore lorsqu'elle n'y prends pas attention. La belle brune a beau être encore jeune, elle est extrêmement intelligente et maline et sait se sortir de situations dangereuses par elle-même bien qu'elle espère toujours obtenir une aide extérieure, détestant se retrouver seule ce qui ne fait qu'accroître sa peur. Malgré sa tristesse et son air mélancolique, elle reste tout de même une femme forte qui sait monter le ton lorsque c'est nécessaire.

« Biographie »


Chapitre I - Once upon a time


Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.
Blottie sous sa couverture brodée de licornes roses et de fées violettes, une petite fille pas plus haute que trois pommes répétaient ces mots encore et encore, comme si ces derniers avaient le don d'allonger ce sourire béat d'enfant rêveur greffé sur ses lèvres. Les contes avaient permis aux enfants du monde entier de rêver durant des millénaires, ils les aidaient à surmonter leurs difficultés en leur offrant de l'espoir, ce dont tout être a constamment besoin. La petite fille aux bouclettes brunes cachée sous sa couverture devenue un tipi temporaire au beau milieu du lit ne faisait pas exception à la règle, elle aussi espérait un jour rencontrer un prince charmant, qu'il l'emmènerait dans son merveilleux château sur le dos de son cheval blanc et qu'ensemble ils auraient des petits princes et princesses. Malheureusement cette époque tant appréciée avait prit fin depuis des siècles déjà, les châteaux avaient pris la forme de palace recouverts de marbre, le cheval avait désormais des allures de limousine, quant au prince il fallait mieux éviter de croiser le chemin de ces enfants de riches persuadés de tout connaître. Oui, l'époque des châteaux et princesses était révolue et il fallait à présent changer la définition du mot prince charmant pour l'associer à quelque chose de plus réel.

« Ana, tu es censée dormir depuis deux heures déjà ! » lança soudainement une voix vieillie par le temps. Une large silhouette plutôt petite se tenait dans l'encadrement de la porte, les mains sur les hanches tandis que ses yeux au travers de lunettes en demi-lunes posées sur le bout de son nez fixaient la petite fille sortie aussitôt de sa caverne à l'entente de cette arrivée inattendue. « Mais Grand-mère... » « Non jeune fille, tu auras le temps de lire demain. » Devant l'air strict de la vieille dame, Ana ne pu s'empêcher de se redresser sur son lit tout en serrant le bouquin contre elle « Lis-le moi s'il te plaît, après je te promets que je m'endors. » tenta-t-elle avec des yeux rivalisant ceux d'un cocker. Un sourire vint finalement étiré le visage ridé de la vieille femme qui s'assit aussitôt sur le lit « Comment résister à ces yeux ? » Ana fût prise d'un tel élan de joie qu'elle sauta deux fois sur le lit avant de se laisser tomber à l'horizontale pour ensuite se couvrir de sa couverture préférée, armée de ses yeux d'enfants avides d'histoires et de rêves, elle regarda sa grand-mère ouvrir le livre et lui lire ces phrases qu'elle aimait tant entendre.
Il était une fois, au cœur d'un royaume magique vivait une princesse...



Chapitre II - There was a prince


Des années s'étaient écoulées depuis cette époque merveilleuse où l'espoir et les rêves étaient tout ce qui pouvait importer à un enfant. Elle était désormais devenue une jeune femme et avec le temps étaient arrivés les problèmes ainsi que la difficulté de la vie quotidienne. Ana faisait partie d'un des lycée de Phoenix, cette grande ville constamment ensoleillée de l'Etat d'Arizona, et malgré les conditions météorologiques parfaites la jeune femme n'aimait pas particulièrement cette ville, et encore moins son lycée. Elle était exclue et rejetée par les autres élèves, décrite comme naïve et beaucoup trop rêveuse par les autres qui ne voyaient en elle qu'un rat de laboratoire bien plus préoccupée par ses livres que par le monde qui l'entourait, quelque part ils n'avaient pas tort. Malgré ses difficultés à s'intégrer au commun des mortels, elle avait finalement réussit à se faire quelques amis tout aussi mordu de lecture qu'elle, et c'est ensemble qu'ils supportaient les moqueries et insultes lancés à leur encontre par le groupe des populaires du lycée. Ana avait été la victime de nombreux bizutages au cours de ses années lycées, il lui arrivait fréquemment de retrouver des animaux morts ou encore ses cahiers trempés lorsqu'elle ouvrait son casier, très souvent elle avait droit au lancer de purée dans les cheveux lors des repas dans la grande salle du réfectoire mais jamais elle ne voulu rétorquer. Elle n'avait pas le courage pour se défendre et se consolait en se répétant sans cesse que ce ne serait qu'une partie de sa vie qu'elle oublierait probablement.

Une après-midi alors que le soleil se tenait haut dans le ciel, la petite brune rejoignait sa classe lorsqu'elle reçu un ballon directement dans la tête ce qui lui fit perdre l'équilibre pour au final la faire tomber. Des rires moqueurs résonnèrent autour d'elle alors qu'elle tentait de se relever tant bien que mal, encore à moitié sonnée par le choc. Lorsqu'elle releva enfin les yeux un magnifique jeune homme se tenait devant elle avec une main tendue, son regard bleuté si profond fit perdre pied à la jeune femme qui sentit ses jambes défaillir, jamais quelqu'un d'aussi craquant n'avait osé s'approcher d'elle. Elle, le monstre, la personne étrange. Ana ne pu décrocher son regard du sien durant plusieurs secondes et ce n'est que lorsqu'il l'interrogea sur son état qu'elle reprit enfin ses esprits. Quelqu'un comme lui appartenant au groupe des populaires avait osé lui adresser la parole et s'excuser auprès d'elle, ce devait être Noël. Après un instant d'hésitation, elle décida de prendre sa main et se releva tout en gardant les yeux rivés sur lui. Son caractère timide et réservé revint aussitôt tel un boomerang alors qu'il se présenta comme étant Jason, un bref sourire plus tard Ana lui dévoila à son tour son nom tout en prenant soin d'éviter le regard intimidant de son interlocuteur. Ce dernier tenta d'engager une conversation des plus normales et c'est avec de brèves phrases que la brunette lui répondait, bien trop timide pour parler à ce genre de garçon sous les yeux accusateurs des autres élèves. Elle finit par couper court à leur conversation en prétextant devoir rejoindre sa classe, bien qu'en réalité elle mourrait d'envie de lui parler durant des heures et des heures tandis qu'il la regardait de ce même regard qui l'avait faite chavirer.

Durant des semaines entières Ana se repassa cette scène en boucle dans sa tête, imaginant ce qu'elle aurait pu dire ou faire pour rester à ses côtés. Lorsqu'elle se trouvait au lycée, elle le cherchait constamment du regard mais lorsque Jason lui adressait un signe de la main, elle ne trouvait rien de mieux à faire que de s'enfuir. Sa timidité l'emportait malgré tout. Bien des fois elle aurait voulu se gifler pour avoir réagit de la sorte, elle s'était même mise à imaginer qu'elle lui plaisait. Sa naïveté était vraiment sans limites.

Mais bien qu'Ana fuyait à chaque fois qu'elle croisait son regard, certaines jeunes femmes du lycée avaient tenté en vain d'attirer l'attention de Jason. Petit à petit elles étaient devenues de vieilles pies jalouses de l'attention qu'il portait à cette pauvre fille inintéressante, à tel point qu'un matin elles s'en étaient allés affronter la brunette afin de l'insulter tout en la rabaissant bien plus bas que la terre pouvait exister. La pauvre Ana prise entre ces harpies ne pouvaient ni s'enfuir ni même rétorquer, personne ne semblait s'intéresser à son sort ; après tout qui irait braver ces filles si populaires pour une simple étrangère ? Alors qu'elle sentait des larmes perler à ses yeux, Ana pu voir au travers de sa vision troublée que le fameux garçon autour duquel la polémique faisait rage s'avançait jusqu'à elle. Les harpies autour s'écartèrent aussitôt avec un sourire béat comme pour prouver à Jason qu'elles l'avaient défendu et méritaient donc ses faveurs. Cependant, toute la gente féminine présente fût bien plus que surprise, et en particulier Anastasia, lorsque le beau blond embrassa subitement la pauvre fille solitaire avec une passion débordante. La brunette ne sachant que trop faire sur le moment resta immobile et stupéfaite face à cet élan, son cœur battait la chamade à mesure que les secondes défilaient et pour une fois, elle ne s'enfuit pas. Lorsque le baiser prit fin, elle cligna plusieurs fois des yeux comme pour enregistrer ce qu'il venait de se passer, encore sous le choc, et dévisagea Jason qui lui lançait un de ses sourires joyeux qui remplissait son cœur de joie. Les harpies autour d'eux restèrent bouches bées durant un long moment avant de tourner les talons et de rejoindre leur groupe. Bientôt il ne resta plus qu'Ana et Jason, ensemble, collés l'un contre l'autre. Pour une fois, ce fût Ana qui prit la parole la première dans le but de le remercier, elle accompagna ses mots d'un sourire timide mais néanmoins sincère. Bien qu'encore surprise par cette attitude, elle n'avait aucune envie qu'il s'en aille mais étant une éternelle timide elle ne su quoi d'autre ajouter pour qu'il reste. Après plusieurs secondes interminables de silence, Ana retrouva cet instinct primaire et retourna à sa classe tout en prenant le temps de le regarder quelques fois alors qu'elle s'éloignait de lui. Des jours entiers passèrent sans qu'ils s'adressent la parole, mais le côté positif était qu'elle n'était désormais plus embêté par aucun des populaires. Chaque jour elle retrouvait son casier exactement comme elle l'avait laissé, ses cheveux n'étaient plus garnis de nourritures lors des repas et elle n'entendait plus aucune moquerie la visant. Elle n'était peut-être plus la risée de tous mais elle était désormais le centre d'attention, bien des élèves attendaient de voir le moment où elle pourrait rejoindre ce garçon qui l'avait embrassé devant tout le monde mais jamais un tel événement ne se produit.

Par moment le beau blond et la brunette se croisaient en ville sans s'adresser le moindre mot, un simple sourire suffisait pour qu'Ana se sente heureuse pour la journée. Et puis un beau jour, leur classe fusionna de telle sorte que Jason s'installa près d'Ana durant deux heures de cours. Deux heures durant lesquelles Ana se retenait de s'enfuir. Jason tentait de la faire parler grâce à des blagues ou a des sourires contagieux et bien vite la jeune femme se livra peu à peu. Elle commença à lui répondre et se mit finalement à prendre la parole afin de l'aider dans ses devoirs ou même pour parler de n'importe quoi. Au fil des jours les deux adolescents étaient devenus si proches qu'ils ne passaient que très peu de temps avec leur groupe respectif, sous les yeux curieux des autres élèves. Jason l'invita à sortir plusieurs fois et après de nombreux refus, elle finit par accepter. Une sortie, puis deux, puis trois... les deux ne pouvaient se séparer. Bien qu'ils étaient très différents au niveau du caractère, ils se complétaient parfaitement. Une année entière passa avant qu'ils ne s'avouent à eux-mêmes les sentiments qu'ils éprouvaient pour l'autre. Alors qu'ils se baladaient comme à leur habitude dans les rues de Phoenix, un lapsus dévoila finalement les sentiments de Jason au grand jour. Il tenta de se rattraper mais à peine eut-il le temps de prononcer un mot qu'Ana avait posé ses lèvres sur les siennes afin de lui donner un baiser. Le même genre de baiser qu'il lui avait donné un an plus tôt, mais avec bien plus d'amour qu'à l'époque. Ainsi leur relation commença. Ils allaient connaître le bonheur, le malheur, l'amour, le chagrin et la trahison. Mais après tout, n'est-ce pas ça le prince charmant de notre époque ?


Chapitre III - With a wonderful castle


Après de longs mois passés ensemble, Ana apprit qu'elle attendait un heureux événement. A seulement dix-huit ans, elle était enceinte. Certains pouvaient voir cet enfant d'un mauvais œil étant donné qu'elle se trouvait encore au lycée, mais pour le couple rien n'était plus beau. Le parfait amour. Leur relation avait beau ne pas être très longue comme il conviendrait, ils étaient pourtant heureux de voir naître ce petit être qui allait les unir à jamais. Sans plus attendre Jason demanda Ana en fiançailles afin de faire les choses dans les règles et c'est avec un amour inconditionnel qu'elle accepta. Son rêve de petite fille allait enfin se réaliser. Elle avait trouvé le prince charmant et bientôt ils vivraient heureux jusqu'à la fin des temps.

Anastasia mit au monde une merveilleuse petite fille durant le mois de novembre, après un accord ils décidèrent de l'appeler Angelina. A eux deux ils élevèrent l'enfant aussi bien qu'ils le pouvaient malgré les difficultés à trouver de l'argent à cause de leur vie de famille prématurée cependant ils veillaient à ce qu'elle ne manque jamais de rien. Lorsqu'elle atteignit ses trois ans, le couple décida enfin de se marier afin de célébrer leur union. Ana travailla ardemment durant des mois afin de tout planifier, elle y mit tout son cœur estimant qu'il s'agirait là du plus beau jour de sa vie et de la réalisation de son rêve d'enfant.

Mais dans le parfait bonheur qu'elle vivait, Anastasia n'avait jamais imaginé qu'une tragédie pouvait venir bouleverser sa vie.


Chapitre IV - But the darkness comes


Le jour J vint enfin et c'est avec un bonheur infini qu'elle vêtit sa magnifique robe blanche afin de se rendre à l'autel où l'union avec l'homme qu'elle aimait serait enfin reconnue au grand jour. Durant son avancée dans l'allée tapissée de pétales de roses, son inquiétude grimpa en flèche lorsqu'elle ne vit Jason ni sur l'autel ni même dans la pièce. Jamais il n'aurait été en retard pour une telle occasion et jamais il ne l'aurait laissé là sans l'avoir prévenue. Alors qu'elle se trouvait au beau milieu de l'allée, sa marche se figea tandis qu'elle le cherchait encore parmi la foule de gens présents. Jamais elle ne le trouva. Rebroussant chemin sous le regard surprit des invités, elle regagna la pièce où elle s'était préparée plus tôt pour appeler son fiancé dans l'espoir qu'il l'informe sur la raison de son absence. Un mariage sans marié n'était pas envisageable. Mais elle n'eût aucune nouvelle, personne ne semblait l'avoir vu de la journée. Dans un élan de précipitation, Ana fila jusqu'à leur maison en bordure de la ville où elle espérait le trouver auprès de leur fille qu'il n'avait probablement pas voulu quitter pour la soirée. Mais à son arrivée rien, la maison était totalement silencieuse et baignait dans le noir. Toujours vêtue de sa robe de mariée, Ana alluma la lumière et souhaita à cet instant précis ne jamais avoir fait un tel geste. Des traces de sang recouvraient le sol du salon ainsi que les murs et les portes autour, un spectacle macabre qui semblait suivre une piste bien précise. Au pied des escaliers, elle pu reconnaître le corps inanimé de la nurse prévue pour l'occasion, son regard terrifié et les multiples tâches de sang sur son corps réussirent à paniquer Ana à tel point que tout son corps se mit à trembler. Son bébé. Quatre à quatre elle grimpa les marches sans jamais reprendre son souffle jusqu'à atteindre dans un rythme effréné la chambre d'Angelina, tout aussi rougeâtre que le reste de la maison. Elle poussa violemment la porte et resta totalement tétanisée face au spectacle des plus horribles qu'elle avait devant les yeux. Son enfant, son petit ange se trouvait là au milieu de la pièce. Les yeux ouverts emplis de peur, ses jolis cheveux blonds tâchés de rouges, ses vêtements déchirés en lambeaux étaient tout ce qu'il restait du bonheur qu'Ana s'était construit. La douleur qu'elle ressentit à cet instant était indescriptible, elle ne saurait dire s'il s'agissait de colère, de terreur, de haine, de chagrin en particulier tant la peine était si puissante. Son cœur semblait se déchirer en des millions de morceaux à mesure qu'elle s'approchait de sa fille, étalée là sur le sol comme un vulgaire objet que l'on aurait balancer. Elle tomba à genoux près d'elle afin de la prendre dans ses bras, des larmes ruisselaient sur les joues de la pauvre Anastasia qui berçait sa petite fille comme si elle espérait qu'elle reviendrait à la vie par miracle. Et puis soudain, elle se mit à crier. Crier pour montrer sa douleur, hurler jusqu'à n'en plus pouvoir comme si elle en voulait au monde entier. Et puis, le silence.

Jamais elle ne pu supporter ce qui était arrivé ce jour-là. Jamais elle ne pu surmonter cette tragédie, ce malheur qui lui avait prit en une nuit un rêve qu'elle avait battit depuis son enfance.


Chapitre V - And the story ends


Les jours passèrent mais aucun d'entre eux ne sembla différent aux yeux d'Ana, pour elle le temps s'était arrêté à la seconde où elle avait vu son enfant morte dans ses bras. Alors elle restait là, assise sur ce vieux rocking-chair, enveloppée d'une couverture censée la protéger du froid. Mais le froid elle s'en fichait. Le soleil, la pluie, le chaud, le froid, le noir, la lumière, plus rien n'avait d'importance pour elle. Son regard restait fixé droit devant, cherchant quelque chose sans même savoir ce que c'était. Des médecins en tout genre étaient venus l'ausculter et certains pensaient même qu'elle était traumatisée au point de se laisser mourir, peut-être n'avaient-ils pas tord. Seule sa grand-mère prenait soin d'elle comme elle le pouvait, l'obligeant à s'alimenter un minimum pour ne pas se laisser dépérir avec le temps. Les mois filèrent à toute allure sans qu'Ana en ait conscience. Seul le calendrier accroché près d'elle permettait de voir que le temps ne s'était pas arrêté et qu'il continuait sa course. L'absence de Jason rajoutait un trou béant dans le cœur de la jeune femme, les recherches de police n'avaient rien donné au point où ils avaient totalement cessé de le chercher.

Un soir, alors que la pluie recouvrait Phoenix d'un voile brumeux, Ana se leva enfin. Son corps amaigrit et son regard planté dans le vide dissuadait toute personne à venir lui parler. Ses pas étaient tels ceux d'un zombie marchant sans but dans les rues de la grande ville. Elle traversait les rues sans même prendre la peine de regarder les voitures qui manquaient de la renverser tant ses pensées étaient vides. Les klaxons et crissements de pneus afin de l'éviter ne l'effrayaient pas et pas une seule fois elle ne leur jeta un regard. Alors qu'elle se trouvait dans une rue déserte, une voiture sortit d'un virage et fila tout droit jusqu'à elle. Le conducteur ne semblait pas l'avoir vu et à mesure que les secondes défilaient, le choc était inévitable jusqu'à devenir immédiat. Ana finit enfin par tourner la tête afin de voir arriver sa dernière heure, prête à rejoindre sa fille décédée. Elle ferma les yeux et se tourna totalement pour faire face à la voiture, attendant le moment fatidique de sa mort. Plusieurs secondes s'écoulèrent, du temps dont elle n'avait pas pu avoir le luxe si la voiture l'avait frappée comme elle le souhaitait. Elle ouvrit les yeux afin de comprendre ce qu'il s'était passé et au lieu de voir deux phares braqués sur elle, elle vit un visage sombre dont deux yeux noirs semblaient la fusiller du regard. Ana retrouva alors un semblant de pensées et c'est avec stupéfaction qu'elle regarda autour d'elle. Comment avait-elle fait pour se retrouver sur le trottoir aussi vite ? Elle pouvait sentir la poigne puissante de l'homme sur son corps tandis qu'il lui parlait, mais le bourdonnement dans ses oreilles l'empêchait d'entendre ce qu'il pouvait lui dire et bientôt elle ne vit que le noir complet envahir son esprit.


Chapitre VI - Until a new start


Lorsqu'elle s'éveilla enfin, Ana se retrouva allongée sur le vieux canapé de sa grand-mère, sans avoir aucun souvenir d'y être retourné. Pour la première fois depuis des mois, elle fût intriguée et se décida à se lever par elle-même sans avoir l'air d'un zombie. A peine eut-elle fait un geste que la lumière s'alluma subitement, dévoilant un homme assit dans le fauteuil non loin d'elle. Longtemps elle l'observa, se disant qu'elle avait déjà vu ce visage quelque part. Puis tout lui revint. Cet homme, c'était celui qu'elle avait vu sur le trottoir au lieu des phares de voiture. Elle voulu prononcer quelques mots mais l'homme la devança en se présentant à elle comme un certain Klaus Mikaelson. En bonne éduquée, Ana se présenta à son tour et le questionna sur la raison de sa présence ici, puis sur la façon dont il était entré ici, vint ensuite toute une série de questions à propos de cet instant où elle s'était retrouvé sur le trottoir en une fraction de seconde, du moins c'est ce qu'il lui avait semblé. Klaus ne répondit à aucune de ses questions et préféra entreprendre un long discours concernant la mort et la vie. Rien qu'Ana ne pouvait comprendre vu l'état dans lequel elle se trouvait. Une fois ce discours terminé, il prit congé tout en lui assurant qu'il viendrait régulièrement vérifier qu'elle ne soit pas passée sous les roues d'une voiture. Perturbée par cet homme inconnu devenu une sorte d'ange gardien, Ana reprit peu à peu le goût de vivre, du moins le goût de survivre. Elle entama des recherches à propos de cet homme mais jamais elle ne trouva des informations intéressantes ni même utiles. Alors elle tenta d'en apprendre plus sur lui à chaque fois qu'il venait la voir. Ses visites se faisaient assez régulières et au fil des semaines, la brunette s'était même habitué à ce qu'il lui rende visite. Petit à petit, elle avait retrouvé un semblant d'existence, pour le plus grand bonheur de sa grand-mère, grâce à cet homme dont elle ne connaissait rien. Et puis, cette dernière s'en retourna dans sa ville d'origine où elle n'était pas allée depuis des mois, espérant qu'à présent sa petite fille parviendrait à se reconstruire une vie, tant bien que mal.

Les visites de Klaus continuèrent durant plusieurs semaines avant que soudainement, il disparaisse sans laisser aucune nouvelle. Ana se sentit subitement abandonnée et craignit de retomber dans le même état qu'après la perte de sa fille. Alors elle tenta de vivre à nouveau, trouvant un travail, se faisant des amis mais jamais elle ne pu complètement réussir. Tant de souvenirs étaient liés à cet endroit. Elle revoyait encore Angelina courir dans le parc où ils avaient l'habitude d'aller, elle repensait à son premier baiser avec Jason lorsqu'elle passait devant son ancien lycée; rien de tout cela ne pouvait l'aider à avancer. Deux années après la disparition de Klaus, elle décida de rejoindre sa grand-mère à la Nouvelle-Orléans dans l'espoir qu'elle l'aiderait à se reconstruire une vie.

One of the hardest parts of life is deciding whether to walk away or try harder.

« Scène RP »
Les rayons du soleil berçaient l'horizon en offrant un magnifique spectacle où des notes d'oranger et de rose s'accordaient merveilleusement bien avec le bleu pâle du ciel encore lumineux, de doux nuages zébrés venaient quant à eux combler cette image splendide qui flottait au-dessus de la Nouvelle-Orléans. La musique commençait déjà à vibrer dans les rues, les bars s'apprêtaient à recevoir leur clientèle alors que les boutiques et commerces fermaient leurs portes pour laisser place dans les avenues et boulevards qui se verraient bientôt bondés de gens prêts à faire la fête. Le jazz résonnait déjà dans quelques coins de rues, des rires et des pas de danses commençaient à envahir les quartiers petit à petit pour au final devenir une gigantesque fête dans toutes les rues de la célèbre ville de Louisiane.

Non loin de cette agitation, une jeune femme aux traits tirés par la fatigue et l'ennui allait bientôt pouvoir goûter à la ferveur de la Nouvelle-Orléans, peut-être que cette ambiance de fête allait pouvoir lui redonner quelques couleurs. Tenant fermement deux valises dans les mains, elle tentait maladroitement de se frayer un chemin parmi la foule tout en cherchant du regard le numéro de maison indiqué sur un vieux bout de papier froissé. A plusieurs reprises elle tenta de demander son chemin mais les personnes à qui elle s'adressait ne semblaient pas aussi réceptives qu'elle le pensait. Elle se retrouva finalement dans une rue bien plus calme et pu enfin souffler, ses oreilles bourdonnaient à cause de la musique bien trop forte à son goût et ses bras commençaient à fatiguer eux aussi. Elle avait hâte de trouver cette fichue maison dans cette fichue ville. Après de longues minutes de recherches, elle finit par trouver et tambourina à la porte plusieurs fois. « Grand-mère, c'est Ana. Ouvre-moi ! » Une vieille dame vêtue d'une robe de chambre au style des années cinquante ouvrit la porte avec un air surprit. Sans plus attendre elle ouvrit les bras et accueillit sa petite-fille qu'elle embrassa longuement. « Enfin, tu es là ! Pourquoi étais-tu si longue, la Nouvelle-Orléans n'est pourtant pas un labyrinthe ! » La jeune femme ne pu s'empêcher de rouler des yeux et entra dans la maison en suivant la vieille dame « Quand les gens font la fête, je peux t'assurer que si. » « Ana, chérie, ne sois pas si critique. Tu es en Louisiane, ici les gens s'amusent ! » D'un air boudeur, Ana posa ses valises dans le petit salon avant de jeter un rapide coup d'oeil à la décoration autour d'elle. « Va donc t'amuser un peu, on s'occupera de tes bagages plus tard. »  « Mais je n'ai pas envie de... » Sans attendre une quelconque réponse de sa petite-fille, la vieille dame poussa Ana en dehors de la maisonnette avant de lui adresser un clin d'oeil. Ana souhaita rétorquer mais à peine eût-elle le temps d'ouvrir la bouche que la porte se ferma devant son nez. Visiblement sa grand-mère avait des projets. « Génial. Bien, allons voir ce que cette ville vaut alors. »

La brunette rejoignit la grande avenue principale du quartier français où elle était plus tôt tout en prenant garde à ne pas être renversé par une personne un peu trop alcoolisée ou festive, plusieurs fois elle refusa de danser et fût contre son gré emportée sur la piste de danse par de nombreux hommes tous plus charmants les uns que les autres. Cependant, Ana cessa toute activité le plus rapidement possible afin de retourner à sa visite un peu mouvementée de la Nouvelle-Orléans. Après des heures de marche en centre-ville, Anastasia décida qu'il était temps de retrouver son nouveau logement et par conséquent son nouveau lit. Ces heures d'avion l'avaient éreintées ainsi que ces festivités, elle chercha à nouveau durant plusieurs dizaines de minutes la maison de sa grand-mère pour enfin la retrouver et filer tout droit jusqu'au lit le plus proche. Si cette dernière dirait quelque chose, Ana dormirait sûrement lorsqu'elle entrerait.

A l'heure où le soleil se leva, Ana avait déjà les yeux grands ouverts. Le sommeil avait eût raison d'elle seulement quelques heures, peu suffisantes pour permettre à la jeune femme d'être en pleine forme. Elle avait alors décidé de parcourir la ville lorsque celle-ci dormait encore, tout était bien plus calme bien qu'à sept heures passées elle s'activa soudainement. Ana pu alors visiter les lieux intéressants et se mit même en tête de se trouver un appartement en ville pour ne pas embêter sa grand-mère chaque jour. Certes elle était venu à la Nouvelle-Orléans afin d'éviter de replonger dans la spirale infernale qu'elle connaissait, mais elle ne comptait pas rester constamment envahie par sa grand-mère. En visitant les rues, elle tomba sur une magnifique maisonnette qu'elle demanda à visiter aussitôt. Après de nombreuses minutes à négocier avec les propriétaires, Ana réussit finalement à obtenir le logement qu'elle souhaitait. En peu de temps, elle serait installée et prête à commencer une nouvelle vie. Qui sait ce qu'elle y rencontrera ?

©️ littlerose.  



Dernière édition par Anastasia Morgan le 19/03/16, 01:46 am, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 07/03/16, 09:19 pm
Bonsoir et bienvenue officiellement à toi vu que je t'ai déjà vu sur la CB :P

Je te souhaite bon courage pour ta fiche ;)  Et hâte de te découvrir sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Never-Utopia
Double compte : Nop !
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 253
avatar
Katerina Petrova
The Queen of Survivor
Posté le 07/03/16, 10:10 pm
Bienvenue officiellement et bonne chance pour ta fichette .

_________________
You Know my name, not my story. You've heard what i've done, not what I've been through..

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
avatar
Invité
Invité
Posté le 07/03/16, 10:51 pm
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas :)
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1

Crédit : Khyler
Double compte : Nop
My heart is your's : Heart ? It's a Joke
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 126
avatar
Stefan Salvatore
The One & Only Reaper
Posté le 07/03/16, 11:06 pm
Olleh ,

Bienvenue une nouvelle fois sur le forum

_________________
- In Fact The Details Make The Legends -
« What about us? Isn’t it enough,No we’re not in Paradise,You and us, or I and them, There comes a time to take a stand, The wheel is watching all, it keeps on burning. Paradise - Within Temptation & Tarja »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : RubyRed
Double compte : Non
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 01/03/2016
Messages : 223
avatar
Hayley Marshall
Hope anchors the soul
Posté le 07/03/16, 11:19 pm
Bienvenue jolie demoiselle!
Bonne chance pour ta fiche! J'ai bien hâte de découvrir ton personnage!

_________________
love the way it hurts
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : tearsflight
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 03/03/2016
Messages : 11
avatar
Posté le 17/03/16, 12:06 pm
merci beaucoup

_________________
nightmare never ends

⋆ Moonshine, take us to the stars tonight.


the skies are a burnt orange and the mountains go on forever, trees shining silver. Worlds are taken, the worlds of childhoods, even if they could not be more different.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Tag
Double compte : Nop.
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 02/03/2016
Messages : 136
avatar
Davina Claire
The super witch
Posté le 17/03/16, 05:47 pm
Bienvenue, bonne chance pour ta fichette

_________________
She just ran away
Ma puissance est sans limite, ma colère l'est aussi, je vous laisse deviner le résultat. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Myself
Double compte : Aucun pour le moment
My heart is your's : Memories of nobody
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 31/01/2016
Messages : 216
avatar
Klaus Mikaelson
L'originel hybride
Posté le 20/03/16, 04:55 pm
Hey p'tit chef, ça faisait longtemps que je ne t'avais pas accueillie sur un forum Je suis sûr que tu te plairas parmi nous

Quand je t'ai proposé cette idée de personnage je me suis dit "bon, je lui donne juste les grandes lignes, comme ça elle pourra quand même la jouer à sa sauce" et pourtant par le plus grand des hasards tu as réussi à me présenter Anastasia tel que je l'imaginais L'histoire est parfaite et reprend bien tous les éléments dont on avait parlé. Je vais pouvoir reporter ces faits sur l'histoire de Jason pour que tout coïncide. J'ai hâte de développer ces deux relations, par ailleurs. Tu ne sais pas encore dans quoi tu t'es engagée :twisted:

En tout cas tout est parfait, je valide Je t'invite à signaler ton avatar ici-même. Au plaisir de jouer avec toi

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-originals.forumactif.org  | 
Page 1 sur 1
Contenu sponsorisé
Posté le
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1[  ]
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet