« - Tic, Tac » : Retrouvailles explosives - Katherine Pierce

Crédit : Khyler
Double compte : Nop
My heart is your's : Heart ? It's a Joke
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 126
avatar
Stefan Salvatore
The One & Only Reaper
Posté le 12/03/16, 11:23 am
- « - Tic, Tac » : Retrouvailles explosives -
Katherine Pierce & Stefan Salvatore


Les chiens d'une ruelle principale de la Nouvelle-Orléans aboyèrent les uns après les autres tandis que je passais devant les immeubles ,au style atypique, de leurs maîtres. J'appréciais porter une oreille attentive à ce genre de son puisque cela annonçait le plus souvent une morte certaine. Mais pour qui ? Les mains dans les poches, je pavanais dans les rues à la recherche d'une proie, d'un jouet pour commencer un bon début de journée. En effet, il était encore tôt, et c'était un des   meilleurs moments pour intercepter un agneau égaré d'une soirée bien arrosée. D'une manière furtive, j'observais - scrupuleusement - ,tel un prédateur, puis soufflais à plusieurs reprises : « - Tic tac, boum » avec une once d'impatience dans la voix. Non une bombe n'allait pas exploser bien que l'image - marre de sang - me fit lâcher un léger rictus suivit d'un éclat de rire psychotique !

Je commençais - toujours - par ce rituel dès l'aube depuis mon arrivée ici pour mon plus grand plaisir. Peut-être que je sélectionnerais plusieurs personnes pour me faire vivre une autre journée de distraction mémorable ? Et puis, ici, à la Nouvelle-Orléans, je n'aurais pas à supporter les réprimandes de Damon ainsi que les regards désespérés de mes anciens camardes. Pourtant tout allait bien dans le meilleur des mondes, ils ne comprendrons jamais cette envie radicale d'effacer et de pouvoir réécrire selon ses propres envies. Conscient du mal que j'étais capable de procurer, je me nourrissais de cette noirceur pour basculer petit à petit dans un état de non-retour. Silas avait apporté un point tournant décisif dans la lutte pour  survivre - changer - dans le fond de la mer, j'étais enfin heureux de ce changement d'état. Accepter sa véritable nature, avancer seul dans l'inconnu, suivre ses - petites - valeurs morales, se nourrir, puis se nourrir encore.

Je secouais la tête pour retourner dans le monde réel, et je me surprenais à suivre des yeux une silhouette à l'allure féline. Ce genre de gestuelles me fît penser aux femmes de joie lors d'une soirée en compagnie du  cadet des Mikaelson, c'était sympathique à - juste - regarder. Cependant plus je m'approchais, plus son aura me semblait comment dire ? Très familière puisqu'il s'agissait du pion majeur dans l'histoire des frères Salvatore. La bulgare ici ? Étais-ce une illusion d'un fragment de mon passé ? Auparavant, j'avais mûrement réfléchi à adopter mon comportement à plusieurs scénarios possible avec différents protagonistes, mais je ne pouvais pas prévoir mes véritables réactions sur le moment présent. J'avais juste le comportement globale, je savais par exemple que mon poing finira dans le visage de Damon lors de la bonne opportunité. Cependant pour revenir à la situation actuelle, j’espérais alors me tromper puisque si c'était Katherine Pierce, je serais complètement blasé de ne pas la vider de son sang. Une frustration pour commencer la journée ? Certainement pas.  J'aurais pu faire marche arrière et ne pas venir l’accoster mais la curiosité me titillait les nerfs ! Mes fantômes commencèrent-ils à pointer leur bout de leur nez ?  

Avec vivacité, je me plaçais alors sur  la route de la demoiselle :  « - Bonjour Katherine, bienvenue à la Nouvelle-Orléans !  » avec dérision dans le ton de ma voix. Je marquais une courte pause et plissais les yeux : « - Éclaire-moi juste une minute, tu es venue seule depuis Mystic Falls ? Ou les autres sont aussi dans la partie ? » avec un air intriqué. Derrière un visage interrogateur, je bouillonnais de haine à l'intérieur comme toujours en sa présence.
 


© 2981 12289 0

_________________
- In Fact The Details Make The Legends -
« What about us? Isn’t it enough,No we’re not in Paradise,You and us, or I and them, There comes a time to take a stand, The wheel is watching all, it keeps on burning. Paradise - Within Temptation & Tarja »


Dernière édition par Stefan Salvatore le 13/03/16, 07:35 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Never-Utopia
Double compte : Nop !
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 253
avatar
Katerina Petrova
The Queen of Survivor
Posté le 13/03/16, 07:06 pm
« - Tic, Tac »
Retrouvailles explosives

 
Katherine Pierce & Stefan Salvatore

 
 
La Nouvelle Orléans , cette ville trompeuse où j'étais sensé me sentir enfin en sécurité. Nul doute que je n'y étai pas , le danger continuait de me guetter à chaque coin de rue mais cela ne m'empêchait pas de m'amuser. Cela faisait exactement quatre jours que je logeai dans cet appartement infâme. Trop petit , pas assez de fenêtre , sans parler du dressing qui n'arrivai pas à contenir toute ma garde robe. Je détestai cette ville et ses habitants. Que j'aurai aimé mettre les voiles et m'installer au bord de la plage, sentant l'odeur de la mer me titiller les narines un Monaco à la main. Ma venue avait pour but de trouver protection au près d'Elijah , j'avais retourné la ville mais il ne faut pas se mentir celle-ci est grande, je n'avais trouvé encore aucune trace de l'Originel même si je savais que lui et sa famille s'y était bel et bien installé.

Seul dans mon appartement la musique de la radio allumé à faire saigné les oreilles je me m'y à me déhancher un peu partout. La danse était une façon pour moi de m'occuper et indirectement de m'amuser. J'attrapai une bouteille et fis le tour de mon salon tout en prenant celle-ci pour un micro. Je montai sur le canapé puis me laissé retombé épuisé, je soupirai. Non, enfin de compte cela n'avait rien d'amusant si personne ne pouvait admirer ce corps de Déesse bouger dans tout les sens. La solitude commençai à me peser, j'étais en manque de civilisation. Sans même réfléchir j'attrapai ma veste en cuir puis mon sac à main, rejetai mes cheveux en arrière et dégringola les escaliers de mon appartement. Il était certes encore tôt mais cela ne m'étonnerai pas qu'un bar soit ouvert à cet heure-ci après tout nous étions à la Nouvelles Orléans, la ville de la fête.

La rue semblait calme, on pouvait entendre le bruit de mes talons retentir, d'un pas sûr et élancé je me mis à la traverser. Perdu dans mes pensées je commençai à me dire que cela faisait bien trop longtemps que je n'avais pas vu de visage familier. Bien que mes compatriote de MysticFalls ne me manquait pas c'était toujours agréable de mettre un nom sur un visage. Même si il faut avouer que j'aurai bien refais le portrait un certain jolie minois, enfin , si je n'étais pas humaine. J'avais beau essayé de m'encombrer l'esprit ce mot me revenais sans-cesse en mémoire : Humaine. Oui, je détestai ce mot qui cherchait similarité avec quelque chose de fragile mais je n'étais pas fragile , j'étais Katherine Pierce. Une voix m'arrachai à mon monologue intérieur et je levai les yeux. Mon sang ne fit qu'un tour et mon cœur se mit à bondir dans ma poitrine, un tsunami d'émotion s'abattait sur moi. De la surprise, j'étais surprise de voir ce visage ici. De la peur , l'espace d'un instant j'aurai juré que c'était Silas. J'étais sur le point de m'enfuir à toute jambe quand ce dernier repris la parole. Ca phrase provoqua un énorme soulagement en moi et mon cœur se réchauffai, Stefan. Il m'avait suffit d'un regard pour oublier ma peur précédente. Une main sur les hanches j'inclinai la tête sur le côté pour le repasser en revue de mes grands yeux, il était toujours aussi beau.

-Stefan ! Je suis venue seule comme une grande fille quel question. Je viens d'arriver il y a seulement quatre jours je n'en sais pas plus que toi mise à part que la famille Mikaelson au grand complet est ici."

Je marquai une pose continuant de l'admirer, dieu qu'il était beau , mes sentiments n'avaient pas changé et le voir me procurai toujours le même effet. Je brisa le silence pour changer complètement de sujet un sourire aguicheur en coin.

-Je t'ai manqué j'espère ?

Je m'avançai près de lui le sourire ne quittant pas mes lèvres avant de lui effleurer l'oreille pour y déposer un chuchotement.

-Toi tu m'as manqué

Je me reculais tout sourire pour observer sa réaction. Quelque chose avait changé chez lui même si je n'arrivai pas à décrire quoi. Je n'avais pas oublié la promesse que je m'étais faite, même si conquérir le cœur de Stefan Salvatore n'était plus mon principal objectif dû aux évènement récent qui avait assailli ma vie. Cependant cette promesse restait tout de même un désir que je tenais à cœur.

Code by AMIANTE


_________________
You Know my name, not my story. You've heard what i've done, not what I've been through..

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Khyler
Double compte : Nop
My heart is your's : Heart ? It's a Joke
Disponibilité Rp : Je ne suis pas disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 126
avatar
Stefan Salvatore
The One & Only Reaper
Posté le 16/03/16, 08:39 pm
- « - Tic, Tac » : Retrouvailles explosives -
Katherine Pierce & Stefan Salvatore


Je ne quittais pas des yeux la brunette et ne vacillais pas du regard quand je sentais son regard insistant sur ma personne. La bulgare était consciente que la famille Mikaelson était présente, et pourtant, elle était là devant moi ! Quel plan avait-elle encore pour risquer sa vie avec Klaus dans les parages ? Je poussais aussi un léger soupire en guise d'agacement puisque Silas débarquerait surement plus tôt que prévu aussi. J'imaginais déjà les ennuis se bousculer dans mon esprit et concluais rapidement que j'allais avoir de la visite de mes anciens camarades de Mystic Falls. Katherine Pierce était le pire fantôme à effacer, encore plus maintenant avec la révélation de mon ancêtre sur le destin sentimental - c'était quoi ça déjà ? -  des doubles Petrova. C'était toujours le même stratagème, la demoiselle pénétrait - dangereusement -  dans un périmètre de sécurité - imaginaire -. Heureusement que j'avais pris pour habitude, que les moindres mots qui soufflaient de ses lèvres n'était que du vent. Et puis même si il y'avait un semblant de vérité, je ne lui portais aucun intérêt à ses paroles douteuses.

Les choses étaient différentes aujourd'hui, mon état de Reaper se fichait complètement de ses sentiments, de sa beauté, de son existante. Pourtant son souffle me fit lâcher un léger frisson dans le creux de la nuque, un léger petit détail de la véritable réalité. Se convaincre soi-même était un cap assez difficile surtout à ce sujet là, je me fis donc violence pour ne pas tressaillir sous son regard envoûtant. J'avais l'impression que je menais un combat chaque jour pour oublier chaque morceau de ma vie, de sa vie.  Si j'arrivais à mon but précis, plus rien ne pourra me raccrocher à mon ancienne vie puisque celle-ci me rappelle encore Damon, Elena ou encore la transformation de Caroline. Mes pupilles fixèrent alors son sourire ensorcelé au coin de ses lèvres et imaginais alors tuer l'humaine de sang froid, je pourrais l'enterrer en dessous de mon appartement non ? Sa disparition inquiéterait qui ? Personne. De plus, elle avait aussi la compétence de fuir devant des situations plutôt désagréable pour elle, donc je n'aurais pas besoin d'un bon alibi. Mais serais-ce vraiment utile d'agir sur un coup d'impulsivité ? Serais-ce pas plus judicieux de se jouer d'elle, de se venger de sa manipulation ?

Un long éclat de rire s'échappait de mes lèvres à la pensée de sa mort par mes mains, et me stoppais brutalement pour reprendre un peu plus de sérieux. Je cassais, à mon tour, la fine distance qui nous séparait et caressais son visage avec une fausse pudeur :  « - Veux-tu arrêter de sourire bêtement comme cela ?  J'aimerais que tu fasses attention ici. Je n'aimerais pas te voir pourrir dans un coin, ce serait d'une tristesse. » avec dérision encore une fois. Par Hades qu'elle était belle, par Hades elle ne ressemblait tellement pas à Elena quand on plongeait son regard dans ses yeux marrons. Puis avec force, je saisissais la mâchoire et lui chuchotais à mon tour en souriant : « - C'est moi qui te tuerais quand tu auras finis de peaufiner tes plans machiavélique. Alors ne me gâche pas ce plaisir Katherine ».  Je desserrais la pression et me reculais d'un pas pour pouvoir épousseter ma veste : « - Tu m'as manqué » lâchais-je sans un ton de voix particulier. C'était la vérité et se sera la seule que je dirais à haute voix.
 


© 2981 12289 0

_________________
- In Fact The Details Make The Legends -
« What about us? Isn’t it enough,No we’re not in Paradise,You and us, or I and them, There comes a time to take a stand, The wheel is watching all, it keeps on burning. Paradise - Within Temptation & Tarja »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1

Crédit : Never-Utopia
Double compte : Nop !
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 26/02/2016
Messages : 253
avatar
Katerina Petrova
The Queen of Survivor
Posté le 19/03/16, 03:24 pm
« - Tic, Tac »
Retrouvailles explosives

 
Katherine Pierce & Stefan Salvatore

 
 
J'arquai un sourcil , qu'avait-il de drôle ? Son rire n'avait rien de chaleureux à vrai dire il m'aurait presque fait froid dans le dos si je ne connaissais pas le personnage. Je ne bougeai pas d'un poil quand il s'approchai de moi, mes yeux planté dans les siens je le dévisageai avec tendresse quand je sentis le contact de sa main sur ma joue. C'était une sensation tellement agréable, j'avais l'impression de me perdre dans son regard. Pourtant il ne fallut qu'une fraction de seconde pour que je me retrouve le souffle coupée. Je ne l'avais pas vu venir, sa main écrasait ma mâchoire, les yeux levé vers le ciel, je fini par reposer mon regard sur lui comme si je le découvrais à nouveau.  Je croyais voir Silas , d'ailleurs qu'est-ce qui m'assurait que ce n'était pas lui ? Ses paroles me fit comme des coups de poignard même si j'avais pris habitude de son manque de délicatesse à mon égare. Enfin , il relâchai sa pression sur ma mâchoire, je touchai délicatement celle-ci par reflex. Je marquai un temps de pause le temps de reprendre mes esprits. Je venais de comprendre ce qu'il clochait chez lui, non ce n'était pas Silas, c'était bien Stefan sauf qu'il était diffèrent. C'était une coquille vide qui avait éteint son étincelle, son humanité. Stefan avait renoncé à ses émotions, mais pourquoi ? Je secouai la tête refusant de me laissé dépassé par la situation. Il venait de me dire que je lui avais manqué, je ne savais pas si c'était du sarcasme ou la vérité mais de toute évidence ces mots m'allaient droit au cœur.

-"Je vois ca , quel chaleureuse façon de me témoigner ton affection. Ne me dit pas que tu as renoncé à tes émotions pour un chagrin d'amour. Elena t'a quitté pour Damon et pouf." dis-je en imitant une explosion avec mes mains. "Si tu veux mon avis elle est idiote, tu n'as rien à envier à ton frère." ajoutais-je avec un mouvement de sourcil coquin.

J'étais consciente que la situation avait changé, l'époque où je pouvais faire de lui ce que je voulais était révolue. Néanmoins, je ne cessai de m'accrocher à cet espoir qu'un jour, il me revienne et qu'il soit de nouveau à moi. Faire tourner la tête à un homme était dans mes cordes mais celui-là n'était pas n'importe quel homme. C'était Stefan Salvatore, sans humanité qui plus est , la tâche n'était pas aisé. Cependant, tout au fond de moi je le sentais, je sentais qu'il restait encore un bout de l'ancien Stefan, ce n'était pas peine perdu. Quoi que le beau Salvatore dise j'étais ancré dans son cœur tel un poison et je ne comptait pas m'en allé. Je fis quelque pas en arrière pour le contourné une fois derrière lui je me stoppai.

-Tu sais c'est quoi le plus drôle dans tout ca ?

Je marquai une pause pour lui laissé un temps de reflexion mais repris de plus belle pour évité un éventuel sarcasme de sa part. Je posai mes mains sur ses épaules.

-C'est que le destin nous a réunie.. encore , dans cette ville. Nous nous somme destiné Stefan.

La légende des doubles n'avaient décidemment rien d'une fiction je n'y avais jamais autant cru qu'à ce moment précis. Le destin pouvait se montrer imprévisible, farceur, fourbe et surtout cruel, mais une chose était sûr, Stefan et moi étions destiné. Nous étions les doubles de Silas et Amara, comment lutté contre le destin ?


Code by AMIANTE


_________________
You Know my name, not my story. You've heard what i've done, not what I've been through..

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  | 
Page 1 sur 1
Contenu sponsorisé
Posté le
Revenir en haut Aller en bas
 | 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1[  ]